Montréal
13:20 13 août 2015 | mise à jour le: 13 août 2015 à 13:32 Temps de lecture: 3 minutes

Élections fédérales: Projet Montréal demande la création de trois fonds

Élections fédérales: Projet Montréal demande la création de trois fonds
Photo: Yves Provencher/Métro

Profitant de la campagne électorale fédérale en cours, Projet Montréal presse les différents partis politiques à prendre des engagements «solides» pour contribuer au de développement économique de Montréal. En conférence de presse, jeudi, le chef de l’opposition officielle à la Ville de Montréal, Luc Ferrandez, a fait quatre demandes dont la création de trois fonds dédiés.

Pour Projet Montréal, le développement économique de la métropole passe par la création d’un fonds dédié à la mobilité pour «encourager la construction, l’entretien et la pérennité des infrastructures de transport collectif». «Partout dans le monde, les infrastructures de transport collectif sont de puissants instruments de revalorisation des centres urbains et de puissants vecteurs économiques», a indiqué Guillaume Lavoie, porte-parole en matière de finances et de relations intergouvernementales, aussi présent à la conférence de presse.

Le parti réclame aussi la création d’un fonds dédié à la décontamination de terrains laissés vacants et qui pourraient être utilisés pour la construction de logements adaptés aux besoins des familles, entre autres. «Le potentiel est énorme puisque ces terrains couvrent une superficie de plus de 135 km2. Le temps est venu pour le gouvernement fédéral d’appuyer Montréal dans le développement de ces sites», a martelé Luc Ferrandez.

Un troisième fonds, celui-ci dédié à l’indemnisation pour les risques ferroviaires, doit être mis en place, selon Projet Montréal. «Avec le tragique événement survenu à Lac-Mégantic, la sécurité ferroviaire a ressurgi comme préoccupation pour de nombreux citoyens qui habitent à proximité des voies ferrées. Le gouvernement du Canada n’a, jusqu’à aujourd’hui, pas su démontrer sa volonté de collaborer avec les municipalités sur cet enjeu», a ajouté le conseiller de Marie-Victorin, Guillaume Lavoie. Le parti souhaite que les une meilleure communication avec les municipalités, un resserrement de la réglementation et une augmentation du nombre d’inspections.

Postes Canada

Finalement, Projet Montréal exige l’intervention du gouvernement fédéral dans la décision de Postes Canada de cesser la distribution du courrier à domicile dans tous les centres urbains. «Le gouvernement du Canada a ignoré les demandes répétées des municipalités de prendre en considération des particularités urbaines comme le cadre bâti et l’accessibilité pour les citoyens en perte d’autonomie», a expliqué Laurence Lavigne Lalonde, porte-parole en matière de développement économique. Le manque d’ouverture des grandes entreprises ferroviaires canadiennes, comme le Canadien National (CN) et le Canadien Pacifique (CP), à l’égard des quartiers où elles sont implantées, est un autre enjeu qui nécessite une intervention du gouvernement fédéral, selon le parti municipal.

Articles similaires