IDS-Verdun

Jeux parapanaméricains: Philippe Bédard remporte le bronze

Photo: Collaboration spéciale

Le joueur de tennis en fauteuil roulant de L’Île-des-Sœurs, Philippe Bédard, peut dire mission accomplie. Après s’être blessé au dos quelques semaines avant les Jeux parapanaméricains de Toronto, il savoure aujourd’hui une grosse victoire, celle d’avoir remporté le bronze en double avec son partenaire Joel Dembe.

«On a vraiment bien joué et respecté notre plan de match à la lettre. C’était un match presque parfait. Je suis extrêmement fier de mon partenaire et de moi. C’est une grande victoire pour nous, mais aussi pour le Canada. C’est la première fois que notre pays remporte une médaille en tennis en fauteuil roulant aux Jeux parapanaméricains!», s’enthousiasme Philippe Bédard.

Le duo canadien l’a emporté 6-4 et 6-2 contre les Américains Steve Baldwyn et Jon Rydberg en 1 heure 20 minutes jeudi. Bédard-Dembe ont connu un match serré alors que la formation adverse a réussi à créer l’égalité 3-3 en première manche. Toutefois, la paire canadienne a su s’imposer en reprenant les devants et en remportant cette finale.

Bien que les Canadiens étaient troisièmes têtes de série du tournoi et les favoris pour l’emporter face aux Américains, classés quatrièmes, la victoire n’était pas gagnée d’avance. En 2011, aux parapanam du Mexique, l’Américain Rydberg et son partenaire Stephen Welch avaient éliminé les Canadiens en quarts de finale. Les rôles se sont renversés, jeudi.

«On joue souvent contre les Américains. Nous passons les trois quarts de l’année avec eux partout dans le monde, on les connait beaucoup. Notre plan de match a fonctionné dès le départ et la deuxième manche s’est très bien passée», commente Bédard.

La médaille d’or est allée aux Argentins et les Brésiliens repartent avec l’argent autour du cou.

Donner son 110%
Il y a sept semaines, Philippe Bédard s’est blessé au bas du dos en tombant de son fauteuil roulant. L’athlète de 33 ans a dû revoir son plan de match et ses objectifs qui étaient, entre autres, de repartir avec une médaille.

Loin d’être au meilleur de sa forme, l’athlète a tout donné à chacune de ses présences sur le terrain. Le nouveau plan de match de la paire était élaboré en fonction de sa condition physique, qui ne lui permettait pas d’en faire autant que son partenaire.

«C’est un petit miracle que je sois ici pour les jeux. Il y a un mois, je ne pensais pas pouvoir participer. Juste d’être [à Toronto], c’est vraiment spécial, alors de remporter une médaille, c’était presque inespéré… On y rêve depuis quatre ans. On a continué d’y croire, même si c’était plus difficile avec ma blessure», raconte avec émotion l’insulaire.

Bien que Philippe Bédard savoure sa victoire, il retournera à l’entraînement très bientôt. Dès la semaine prochaine, il prendra part à un tournoi à l’extérieur du pays. Place maintenant à l’atteinte d’un autre rêve, celui de se qualifier pour les Jeux paralympiques de Rio 2016.

Articles récents du même sujet