Montréal

Des panneaux de stationnement vandalisés dans La Petite-Patrie

Photo: Stéphanie Maunay/TC Media

Malgré la promesse du maire Croteau de revenir sur la décision d’implanter des zones de stationnement sur rue réservé aux résidants (SRRR) dans Rosemont–La Petite-Patrie, des vandales ont peint en blanc des panneaux sur les rues De Lanaudière et De Normanville, en guise de protestation contre les secteurs tarifés.

Ce n’est pas la première fois que le secteur est ciblé. Quelques panneaux avaient déjà subi le même sort au mois d’août.

Cette fois-ci, 20 pancartes devront être remplacées entre les rues Saint-Zotique et Bélanger, où l’implantation récente de zones tarifées a suscité le plus de contestation.

«Je comprends que certaines personnes peuvent être fâchées et en désaccord, mais je trouve quand même cela désolant», réagit le maire François Croteau.

 

Incompréhension
Les résidents de ce secteur reconnaissent ne plus savoir à quel saint se vouer.

En se rendant dans les deux rues, TC Media a constaté l’imbroglio. Si certains hésitent encore à enfreindre la loi, d’autres ont franchi le pas en stationnant leur véhicule sans vignette dans la zone réservée.

«C’est le flou. Il ne semble plus y avoir de vignettes là où il y a de la peinture», relate Sophie Lacombe, une résidente de la rue De Lanaudière.panneaux stationnement rpp

«Certaines personnes pensent qu’ils vont pouvoir contester une contravention en peignant en blanc les panneaux. La réglementation est en place et cela ne changera rien pour l’instant», affirme M. Croteau.

Le risque de recevoir une contravention semble toutefois mineur, puisque les agents de stationnements ont reçu le mot d’ordre d’éviter le secteur pour le moment.

«C’est la directive donnée aux agents à chaque fois que les citoyens peuvent avoir un doute. Sinon, ces derniers seraient lésés», maintient Sylvain Sauvageau, responsable à la Section de l’application de la réglementation du stationnement du Service de police de la Ville de Montréal.

Remplacement
Bien que les zones SRRR pourraient être prochainement modifiées voire éliminées, le maire Croteau assure que les panneaux dégradés seront remplacés sous peu.

«Nous allons devoir envoyer du personnel pour les changer. Cela va coûter des milliers de dollars en fonds publics. C’est un geste que je trouve stupide et inutile. Ce n’est pas nécessaire. Nous avons entendu la population», avance M. Croteau.

Les résidents du coin ont hâte d’en finir avec le dossier des vignettes. «C’est beaucoup d’énergie, d’argent et de bureaucratie pour en arriver là, se désole Mme Lacombe. Il n’y avait pas de problème de stationnement avant. C’est décevant.»

«On a pris un engagement. On a avoué que l’on s’était trompé et que l’on allait revoir les choses. Le processus d’analyse avance bien et on va avoir des réponses à donner rapidement aux citoyens», précise M. Croteau.

Une plainte a été déposée au poste de quartier 35 qui menera une enquête, fait savoir le commandant, Martin Dea.
Le ou les auteurs des faits risquent une amende inférieure à 5000$ en vertu du Code criminel pour dégradation de biens matériels de la Ville.

Articles récents du même sujet