LaSalle

Meurtre de Samantha Higgins: l’avocat de Fontanelli pourrait être disqualifié

Nicholas Fontanelli, cet homme de 22 ans accusé du meurtre et d’outrage au cadavre de sa conjointe, la Lasalloise Samantha Higgins, pourrait être forcé de se trouver un nouvel avocat en raison d’un conflit d’intérêt. L’avocat de la couronne en a fait la demande au Palais de Justice de Montréal le 29 octobre.

Me Louis Bouthiller craint un conflit d’intérêt dans le dossier, puisque l’avocat qui représente Fontanelli, Me Jean-Marc Tremblay, a déjà représenté un membre de la famille de l’accusé lors de litiges judiciaires qui se sont déroulés il y a quelques années.

Ce dernier serait un témoin «important» de la défense durant les audiences préliminaires.

Mme Higgins avait été portée disparue en juillet dernier, après qu’elle ne soit jamais rentrée au domicile familial à la suite d’une soirée chez des amis. Les recherches avaient permis de retrouver son corps démembré aux abords d’un cours d’eau de Hinchinbrooke quelques jours plus tard.

Fiancé récemment, le couple avait deux jeunes enfants, Lorenzo âgée de seulement 10 semaines et Anna, une fillette de 4 ans. La victime a grandi dans Pointe-Saint-Charles et sa famille habite ce secteur.

Fontanelli est passible de prison en vie sans possibilité de libération conditionnelle avant 25 ans.

La décision suite à la demande de la Couronne sera rendue le 19 novembre.

Articles récents du même sujet