Environnement

275 000$ pour revitaliser les abords du site Outremont

Photo: Isabelle Bergeron /TC Media

Trois organismes à but non lucratif se partageront une enveloppe de près de 300 000$, donnée par la Ville de Montréal, pour réaliser un projet de corridor vert, promouvoir les déplacements à vélo et favoriser la mixité sociale aux abords du futur Site Outremont.

C’est pour préparer le terrain à l’arrivée du futur complexe des sciences de l’Université de Montréal (UdeM), que les projets de la Société de développement environnemental de Rosemont (SODER), l’organisme VRAC Environnement et le comité de logement de la Petite-Patrie ont été retenus dans le cadre du premier appel d’offres émis par Montréal.

Pour réaliser un corridor de biodiversité et de lutte contre les îlots de chaleur, qui suivra le tracé de l’ancienne emprise ferroviaire du CP, du sud au nord de Marconi-Alexandra, la SODER s’est vue remettre la plus grosse part du gâteau avec une somme de148 682$.

De son côté, VRAC a reçu 80 000$ pour aménager un atelier communautaire au Parc Jarry, dont la mission sera de faire la sensibilisation et de la réparation de vélos.

Finalement, le comité de logement de la Petite-Patrie a touché 46 117$ pour établir un système de visite dans les logements du secteur et ainsi assurer la pérennité de ce type d’habitation.

Sur trois ans, la Ville de Montréal, avec l’aide financière du gouvernement du Québec, s’est engagée à donner 900 000$ à des organismes locaux, en financant les différents projets choisis à 60%. C’est donc dire qu’il reste encore près de 600 000$ à distribuer pour des projets du genre.

Secteurs en ébullition
«Tous les secteurs avoisinants au Site Outremont vont être en ébullition dans les prochaines années, souligne la coordonnatrice des relations avec la communauté pour l’UdeM, Madeleine Rhéaume. C’est bien que l’on commence déjà à créer des ponts avec les communautés qui l’entourent.»

Selon les organismes qui œuvrent déjà à proximité de ce méga projet, les impacts se font déjà ressentir.

C’est d’ailleurs ce qu’énonce Martin Blanchard, organisateur communautaire pour le comité de logement de la Petite-Patrie, «la spéculation immobilière a déjà commencé dans les secteurs limitrophes au Site Outremont».

En 2005, il y avait 87% de logements locatifs dans le quartier Marconi-Alexandra. En 2015, il n’y en a plus que 57%, «et la fièvre des condos coïncide avec l’annonce du projet», précise-t-il.

Préparer le terrain
Dès le printemps 2005, l’Université de Montréal a signifié son intention d’aménager un nouveau campus sur le site de l’ancienne gare de triage d’Outremont. Un campus qui serait fréquenté par plus de 3300 enseignants, chercheurs et étudiants, et qui aurait une valeur de 350M$.

Pour que la transformation du territoire soit optimale, le Plan de développement urbain, économique et social (PDUES) des secteurs à proximité du site Outremont, soit les secteurs Marconi-Alexandra, Atlantic, Beaumont et De Castelnau, a été développé.

Le 23 avril 2015, la Ville de Montréal annonçait le lancement du premier appel de projets, pendant lequel la ville-centre a reçu 16 candidatures. Seules 12 demandes ont été retenues et étudiées selon 10 critères, dont l’enracinement dans la communauté, la connaissance du milieu, la complémentarité du projet avec les services déjà offerts sur le territoire.

Le deuxième appel d’offres sera lancé dans les prochaines semaines. Pour le moment, le nombre d’organismes qui seront soutenus au terme des appels de projets est inconnu.

Les trois projets en détails
Favoriser le vélo par VRAC
C’est un véritable atelier que VRAC aménagera dans un conteneur qui sera situé au parc Jarry, où seront offerts des cours de vélo et un service de réparation.

«Nous avons démarré ce projet-pilote il y a quatre ans, explique Simon Racine, directeur de VRAC environnement. Depuis, nous faisons de la réparation de vélos, une fois par semaine.»

M. Racine estime que 4000 réparations ont depuis été réalisées.

«Le service est gratuit et nous tentons d’utiliser des pièces recyclées le plus souvent possible pour que les réparations le soient aussi», précise-t-il.

Le support de Montréal leur permettra ainsi que leur campagne de financement actuelle leurs permettront de faire des réparations quatre à cinq fois par semaine plutôt qu’une seule, d’avril à octobre.

De plus, ce seront des jeunes qui travailleront à cet atelier. «Ce projet leur donne la chance de recevoir une formation poussée et d’avoir une première expérience de travail significative.»

Le Chemin Vert de la SODER
«Le corridor vert qui sera emménagé dans Rosemont fera 1,2 km, explique Mikael Saint-Pierre, chargé de projet pour la SODER. Il longe l’ancien chemin de fer qui était autrefois un corridor de biodiversité très riche.»

Bien que le corridor vert de la SODER soit encore sur la planche à dessin, l’organisme prévoit ramener cette biodiversité à la vie en transformant entre autres les ruelles situées en bordure de la rue Marconi en ruelles vertes.

Les citoyens seront très actifs dans ce projet. «Nous voulons qu’ils puissent donner leur avis sur ce projet», souligne M. Saint-Pierre.

Plusieurs rencontres seront organisées au cours de l’année 2016.

La SODER œuvre dans le quartier depuis près de 20 ans. L’organisme a mené à terme plus de 80 projets de ruelles vertes dans l’arrondissement.

Sauver le marché locatif par le Comité logement Petite-Patrie
Le comité de logement veut s’assurer que le marché locatif survive et demeure accessible, malgré l’apparition de ce nouveau complexe universitaire.

«Nous allons visiter chaque logement du secteur Marconi, pour sensibiliser les locataires et les accompagner dans leurs procédures s’il y a lieu», explique Martin Blanchard, organisateur communautaire au CLPP.

La totalité du montant versé par Montréal ira dans les salaires qui seront fournis aux deux personnes qui feront le tour des propriétés.

«Lorsque de grands projets structurants débarquent quelque part, on observe souvent un phénomène d’appauvrissement important et c’est ce que l’on veut éviter», souligne M. Blanchard.

Articles récents du même sujet