Côte-des-Neiges & NDG

Côte-des-Neiges limitera l’implantation de restaurants rapides

Photo: AFP Relaxnews

L’arrondissement Côte-des-Neiges-Notre-Dame-de-Grâce limitera l’implantation de nouveaux restaurants rapides sur son territoire en 2016.

En raison de l’adoption d’un nouveau règlement, qui devrait entrer en vigueur en janvier prochain, les restaurants rapides ne pourront plus s’implanter dans les quartiers résidentiels ni sur la majorité des artères commerciales de l’arrondissement. En fait, ils ne pourront dorénavant s’implanter que dans trois zones restreintes: sur le boulevard Décarie, entre le chemin Queen-Mary et la rue Vézina; sur la rue Saint-Jacques, entre l’avenue Benny et la rue West Broadway, et dans la Plaza Côte-des-Neiges.

Les élus ont déterminé deux critères qui définissent un «restaurant rapide»: il n’y a pas de service aux tables, et la majorité des repas sont servis dans des contenants ou une assiette jetables. Des cafés comme Second Cup ou Starbucks ne seront donc pas considérés comme des restaurants rapides.

Les élus de l’arrondissement espèrent, par cette mesure, limiter la consommation de malbouffe des résidants du secteur.

«Il y a des secteurs de l’arrondissement qui seront fortement développés dans la prochaine année, comme le Triangle et le secteur de l’ancien hippodrome de Montréal, où on construira beaucoup de logements, a fait remarquer l’élu Marvin Rotrand. C’est clair qu’on a besoin d’y implanter des commerces. Mais est-ce qu’on veut des restaurants rapides? Notre réponse, c’est non.»

L’élu ajoute que sur des artères commerciales comme la rue Sherbrooke, le chemin Queen-Mary et l’avenue de Monkland, l’arrondissement ne souhaite pas non plus voir de nouveau restaurants rapides, mais espère plutôt y consolider la présence de marchands de fruits et légumes, par exemple.

Selon les services de l’arrondissement, Côte-des-Neiges serait le premier secteur de Montréal à prévoir des mesures pour limiter l’implantation des restaurants rapides.

L’ouverture de nouveaux services à l’auto sera également interdite à l’extérieur des trois zones énumérées.

Ce nouveau règlement fait partie d’un Plan santé comprenant au total 9 mesures qui visent l’adoption d’un mode de vie actif, d’une saine alimentation et la création d’un environnement de qualité pour les résidants de Côte-des-Neiges. Les élus de l’arrondissement doivent l’adopter en janvier.

Dans ce plan, l’arrondissement prévoit notamment faciliter l’implantation de jardins communautaires, de potagers ou de marchés saisonniers sur son territoire. Par exemple, un marché saisonnier pourra s’installer dans une cour d’école pendant le congé estival, après l’entrée en vigueur du règlement.

Les dépanneurs qui choisiront de vendre des fruits et légumes auront le droit de doubler la superficie de leur local. Actuellement, ce type de commerce ne peut pas avoir une superficie de plus de 100m2.

L’arrondissement restreindra l’asphaltage devant les résidences. Une plus petite superficie d’asphalte sera permise afin de favoriser la présence de gazon sur les terrains privés. «Nos ingénieurs nous disent qu’en raison des changements climatiques et des conditions météorologiques extrêmes, il est de plus en plus difficile pour nos égouts de recevoir un flot important d’eau, explique Marvin Rotrand. On doit augmenter les superficies de gazon pour absorber l’eau.»

L’arrondissement souhaite également décourager l’utilisation de la voiture aux abords des stations de métro. Actuellement, les promoteurs ont l’obligation de construire une place de stationnement pour chaque appartement construit, grosso modo. Pour les logements dans un périmètre de 300 mètres d’une station de métro, ce taux sera réduit de 25%. Pour les bâtiments non résidentiels dans un périmètre de 500 mètres d’une station de métro, le taux sera réduit de 50%.

Articles récents du même sujet