LaSalle
16:54 21 janvier 2016 | mise à jour le: 21 janvier 2016 à 17:11 Temps de lecture: 4 minutes

Une voie cyclable sur l’avenue Dollard

Une voie cyclable sur l’avenue Dollard

Ce qui devait être la présentation du scénario final pour le réaménagement de l’avenue Dollard s’est transformée en une nouvelle consultation publique avec la présentation de nouveaux scénarios remaniés.

L’ajout d’une voie cyclable, qui ne figurait pas dans les scénarios présentés en décembre, est au cœur des nouvelles propositions soumises à une quarantaine de personnes réunies au restaurant Bocci le 20 janvier.

Cet ajout a forcé les employés de la firme AECOM, qui a obtenu le contrat de 371 403,74$ pour des études urbanistiques, à retourner à la table à dessin. «Un concept final sera présenté dans une future rencontre», a expliqué d’entrée de jeu Sylvie Champagne, chef de division urbanisme à l’arrondissement.

Un appui majoritaire, mais…
Parmi les nouveaux scénarios proposés, le numéro 1 a semblé obtenir un appui majoritaire parmi les 26 intervenants qui ont défilé au micro. Il prévoit un terre-plein central avec arbres, une voie cyclable, le maintien de quatre voies de circulation, une meilleure sécurité des piétons et un accès fluide aux ponts, à l’hôpital, à la caserne des pompiers et à la bibliothèque L’Octogone.

Mais ce terre-plein central ne fait pas l’unanimité, puisqu’il ne prévoit pas assez d’ouvertures pour traverser de l’autre côté. «Pour les commerçants, ce serait dramatique pour l’accessibilité aux commerces. Il faut que les voitures puissent tourner de chaque côté pour y accéder», soutient Stéphane Clertant, propriétaire du marché Métro.

«J’ai eu un commerce pendant 15 ans sur Dollard et je pense que les commerçants vont être contre un terre-plein», a ajouté Charles Cadieux.

Le citoyen Steven Laperrière est du même avis. «Il faut donner accès aux commerces des deux côtés. Si je ne peux pas tourner, je vais aller ailleurs», dit-il.

Un autre intervenant a soutenu au contraire que les commerçants auraient avantage à favoriser ce scénario un. «Ce serait plus sécuritaire et le client serait plus attiré par une devanture plus verte, un massif végétal au centre».

Le scénario 5, sans terre-plein, qui prévoit une voie cyclable au même niveau que la rue, et qui maintient quatre voies de circulation, a aussi obtenu sa part d’appui.

Affichage désuet et prochaines étapes
Plusieurs citoyens ont parlé du piètre état des enseignes des commerces qui devront être remplacées ou éliminées.

«Elles sont épouvantables. Si elles pouvaient disparaître, ce serait un gros plus pour LaSalle», a dit Dominic Portelance. «Plusieurs ont l’air d’un bric-à-brac», ajoute Michel Caouette.

Un groupe de travail Commerçants-Arrondissement sera mis sur pied en février afin de suivre de près les phases de construction et limiter au maximum les impacts de ces travaux sur les citoyens et les commerçants.

«Il faut tenir compte des infrastructures souterraines en place pour l’électricité, le gaz, l’aqueduc et l’égout, qui sont en bon état. On ne peut pas faire ce qu’on veut en fonction de ce qu’on a au sous-sol», indique l’architecte-paysagiste Hervé Laffreingue de la firme de consultants.

Bordée de commerces et de résidences, l’avenue Dollard accueille environ 100 000 véhicules par semaine. Les travaux sont prévus à l’été 2016, entre les rues Gloria et Jean-Brillon, dans le cadre du Programme de réfection routière artériel de la Ville de Montréal.

Les différents services d’urgence ont été consultés, puisque la caserne des incendies a pignon sur rue sur Dollard. Les pompiers font quelque 6000 interventions par année et leur temps d’intervention est primordial.

Articles similaires