Actualité Le Plateau-Mont-Royal
18:59 23 février 2016 | mise à jour le: 23 février 2016 à 20:36

La sculpture Hommage à Jutra doit être protégée, selon le fils de Daudelin

La sculpture Hommage à Jutra doit être protégée, selon le fils de Daudelin
Photo: Josie Desmarais/Métro

Le fils du sculpteur Charles Daudelin déplore que son père soit une «victime collatérale» du scandale pesant contre Claude Jutra, accusé de pédophilie. Selon lui, la sculpture réalisée par son illustre père en l’honneur du cinéaste, qui a été la cible de graffiteurs, devrait être retirée.

Éric Daudelin est attristé qu’un vandale ait peint «Pépé pédo» sur «l’homme-caméra», monument trônant dans le parc Claude-Jutra, à l’intersection des rues Clark et Prince-Arthur.

«La sculpture rappelle le vieux logo de l’Office national du film et trois objectifs d’anciennes caméras. Ça n’a rien à voir avec Claude Jutra. C’était dans le cadre des 100 ans du septième art, en 1997. C’est triste que ce soit mon père qui paye pour ça», rappelle-t-il.

«Il faut peut-être la retirer, le temps que les choses se tassent», continue M. Daudelin.

D’ici son retrait, M. Daudelin croit qu’il serait préférable de protéger la sculpture par des boîtiers en bois. Une idée que mettra la Ville de Montréal en action «très prochainement» pour assurer l’intégrité de l’œuvre jusqu’à ce qu’une décision quant à son avenir soit prise.

Héritage Montréal croit, pour sa part, que la pièce d’art devrait être mise en lieu sûr.

«La sculpture n’est pas coupable. Il ne faut pas non plus la mettre aux oubliettes. C’est un hommage aux cinéastes. Ça démontre qu’il faut saluer les talents, plutôt que les personnes. On cherche toujours des héros, mais des fois, ça se retourne contre nous», note Dinu Bumbaru, directeur des politiques chez Héritage Montréal.

Le maire de Montréal a annoncé le 17 février le changement de nom du parc, sans toutefois préciser ce qu’il adviendrait de l’œuvre d’art.