Montréal
09:51 5 avril 2016 | mise à jour le: 5 avril 2016 à 15:25 temps de lecture: 2 minutes

«Brutalité policière»: deux manifestations prévues mercredi soir à Montréal-Nord

«Brutalité policière»: deux manifestations prévues mercredi soir à Montréal-Nord
Photo: Facebook

Quarante-huit heures après le décès de Jean-Pierre Bony, touché mortellement par une balle de plastique au cours d’une intervention des forces de l’ordre le 31 mars, deux manifestations se dérouleront mercredi dans l’arrondissement pour dénoncer la «brutalité policière» et commémorer l’anniversaire de naissance de Fredy Villanueva.

Un premier rassemblement sera organisé à 18h devant le parc Henri-Bourassa en l’honneur de Fredy Villanueva, né le 6 avril 1990 et abattu par un policier le 9 août 2008.

Deux heures plus tard, aux environs de 20h, une nouvelle manifestation débutera au même endroit, sur le stationnement de l’Aréna Henri-Bourassa, afin de dénoncer les causes du décès de Jean-Pierre Bony.

Cette dernière manifestation est soutenue par cinq groupes: la Coalition justice pour les victimes de bavures policières, Montréal-Nord Republik, Solidarité sans frontières, Coalition contre la répression et les abus policiers ainsi que par le Collectif opposé à la brutalité policière.

Les organisateurs évoquent «une descente totalement injustifiée et disproportionnée» du Service de police de la ville de Montréal (SPVM) le 31 mars, sur la rue Arthur-Chevrier, et tiennent à «dénoncer la brutalité et l’impunité policières».

«Une telle réponse du SPVM à une saisie mineure de marijuana était complètement non nécessaire et injustifiée et reflète clairement le racisme systémique de la police envers les communautés pauvres et marginalisées».

Jean-Pierre Bony, 46 ans, a tenté de s’enfuir par une fenêtre d’un appartement résidentiel lors d’une perquisition réalisée par le Groupe tactique d’intervention (GTI). Des policiers auraient ensuite ouvert le feu avec une arme de calibre intermédiaire. En état de mort cérébrale depuis l’intervention et maintenu en vie sous assistance respiratoire, il est décédé lundi.

Contacté par TC Média afin de commenter ces événements, le commandant Jonathan Martel du PDQ39 affirme étudier le dossier.