Montréal
14:28 26 avril 2016 | mise à jour le: 26 avril 2016 à 16:48 Temps de lecture: 2 minutes

Rozon veut bonifier les festivités du 375e de Montréal

Rozon veut bonifier les festivités du 375e de Montréal
Photo: Josie Desmarais/MétroMichel Leblanc et Gilbert Rozon

Il manque au moins 20 millions de dollars pour boucler la programmation bonifiée des festivités du 375e de Montréal, selon Gilbert Rozon, qui a dévoilé mardi quelques éléments supplémentaires de la programmation.

M. Rozon, qui est le commissaire chargé des célébrations, en a fait l’annonce mardi lors d’un déjeuner-causerie de la Chambre de commerce en interpelant le gouvernement fédéral. «Actuellement on a un plan A [avec un budget de 100M$] qui est financé. mais on a aussi un plan B avec plus de spectacles pour lequel il manque entre 20M$ et 25M$», a déclaré M. Rozon qui a interpellé Ottawa.

«Il ont versé de l’argent pour l’illumination du pont Jacques-Cartier, mais c’est pour le 150e de la Confédération. Ottawa finance aussi une grande exposition de 67 sculptures sur la rue Sherbrooke, mais c’est pour les 50 ans de l’Expo», a souligné M. Rozon. «C’est certain que le gouvernement du Canada va mettre de l’argent pour les fêtes, on espère en avoir», a-t-il ajouté.

Actuellement, le gouvernement du Québec s’est engagé à hauteur de 60M$, Montréal versera 30M$ et le secteur privé au moins 10M$ à travers 10 grands donateurs. «On espère aller chercher 5M$ supplémentaires du côté du secteur privé», a précisé Michel Leblanc, président de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain.

L’année prochaine, Montréal comptera sur plus de 100 évènements pour dynamiser la saison. Outre les géants d’une hauteur de 5 étages de la troupe française Royal de Luxe qui paraderont pendant quatre jours, le pont Jacques-Cartier sera illuminé à partir du 17 mai et changera de teinte de couleur chaque jour au gré des saisons. Il y aura aussi un grand concours de décorations de Noël où les gagnants s’envoleront pour Lyon, la ville à l’honneur au cours du festival Montréal en lumière.

Gilbert Rozon a aussi indiqué qu’il était entré en contact avec tous les grands théâtres montréalais pour développer un festival extérieur et faire la promotion du talent montréalais en dehors de la province.

Articles similaires