Actualités

Un réaménagement complet du parc Henri-Bourassa à l’étude

Un réaménagement complet du parc Henri-Bourassa à l’étude
Photo: Collaboration spéciale

Amélioration de la sécurité et des sentiers, mise à niveau des équipements et création d’un chalet: le parc Henri-Bourassa va faire peau neuve dès le printemps 2017.

Ce projet entre dans le cadre du corridor vert, un vaste investissement établi sur cinq ans pour métamorphoser un secteur d’un demi-kilomètre carré qui a débuté par la rue de Dijon.

Première réalisation d’envergure de ce plan, cette voie sera partiellement piétonne dès le mois de juin entre les avenues P.-M. Favier et Hurteau avant une piétonnisation complète de la rue en 2018. À la même date, de sérieux travaux auront déjà été entamés autour et dans le parc Henri-Bourassa qui vise une réfection complète.

Création d’un chalet
Lors d’une première rencontre publique le 10 mai à la Maison culturel et communautaire (MCC), voisine du parc Henri-Bourassa, qui a réuni une quarantaine de citoyens, les priorités de ce réaménagement ont été annoncées.

En premier lieu, alors que l’emplacement reste encore à définir, un chalet va être installé dès l’année prochaine. «C’est une priorité, explique Hugues Chantal, directeur de l’aménagement urbain à Montréal-Nord. Plusieurs groupes et organismes nous ont déjà fait part de cette demande. Des rencontres et des activités pourront y être organisées.»

Rénovation des entrées
Parmi les autres enjeux majeurs de ce réaménagement, la rénovation des entrées et sorties de cet espace situé devant l’école Henri-Bourassa et à proximité de plusieurs autres établissements scolaires, avec notamment l’abattement des clôtures existantes.

«Il faut les éclater, clame M. Chantal. Actuellement, cela forme un lieu fermé avec parfois de l’insécurité car il n’y a pas assez d’éclairage dans les passages. Il faut changer les parcours pour aller dans ce secteur, les rendre plus agréables.»

Réévaluation des équipements
Si l’actuel terrain de soccer restera en place, ce ne sera pas forcément le cas de toutes les installations actuellement présentes. Alors que les deux espaces de pétanque, en mauvais état, pourraient être rénovés, un repositionnement des terrains de tennis est envisagé pour assurer de meilleurs déplacements dans le parc.

Du côté des trois terrains de basket, leur nombre pourrait être revu à la baisse en raison d’une faible fréquentation selon l’arrondissement, qui réfléchit à des demi-terrains «pour récupérer de l’espace».

Les citoyens pourront faire part de leurs attentes et besoins lors d’une nouvelle consultation le 7 juin à la MCC. Le 7 septembre, différentes options seront présentées avant le dévoilement, le mois suivant, du projet final.

Le début des travaux est espéré au printemps 2017. Ils devraient se terminer, selon Hugues Chantal, «d’ici trois ou quatre ans».