Montréal

Projet de SLR: des propriétaires pourraient être expropriés

Photo: Archives/TC Media

L’aménagement du Réseau électrique métropolitain de la Caisse de dépôt et placement du Québec pourrait nécessiter des expropriations à Montréal et sur la Rive-Sud. Le ministère des Transports du Québec (MTQ) a imposé une réserve foncière sur 70 terrains.

Elle vise 45 propriétaires. À Montréal, il s’agit essentiellement de terrains et de bâtiments situés dans Griffintown, entre l’autoroute Bonaventure et la rue Dalhousie, dans l’axe des voies ferrées.

Des réserves sont également imposées sur des lots situés dans le parc d’affaires de Pointe-Saint-Charles, incluant des terrains appartenant aux studios de cinéma Mel’s.

C’est le MTQ qui applique les réserves foncières. «Ça vise un seul objectif, éviter la spéculation, souligne Sarah Bensadoun, porte-parole du ministère. Ça interdit la construction de nouveaux bâtiments ou des rénovations pour éviter un impact sur la valeur.»

La réserve foncière est imposée pour une période de deux ans renouvelable pour deux années supplémentaires.

Pas de tracé définitif
Il est trop tôt pour dire s’il y aura des expropriations. «On ne le saura pas tant que le tracé ne sera pas définitif», indique Mme Bensadoun.

CDPQ Infra, la filiale de la Caisse de dépôt qui développe le projet de système léger sur rail (SLR), travaille à différents scénarios.

«On souhaite un tracé qui aura le moins d’impact possible», assure Jean-Vincent Lacroix, porte-parole de CDPQ Infra.

Sur les lots visés, on trouve deux immeubles à caractère patrimonial, les édifices Le Rodier et New City Gas. Construit en 1875, Le Rodier est situé sur la rue Notre-Dame Ouest. Érigé en 1859, l’immeuble New City Gas est situé sur la rue Ottawa. «Nous sommes sensibles à tout bâtiment d’intérêt patrimonial, souligne Jean-Vincent Lacroix. L’édifice Rodier, nous passons derrière. L’intention est de ne pas y toucher.»

Le SLR empruntera en surface les voies réservées sur l’autoroute 10 et le pont Champlain. Il deviendrait sous-terrain près du pont Victoria. Passant sous le bassin Peel, il remontera en surface à un endroit qui reste à déterminer dans Griffintown de manière à ce qu’il puisse entrer dans la Gare centrale située à l’angle des rues de la Gauchetière et Mansfield.

On devrait avoir une meilleure idée du tracé lors des audiences sur le projet que le Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE) tiendra au cours de l’été.

Le projet de 5,5 milliards de dollars consiste en un SLR reliant le centre-ville de Montréal, la Rive-Sud, l’Ouest-de-l’Île, la Rive-Nord, et l’aéroport Montréal-Trudeau. Ce réseau de 67 km, dont la mise en service aurait lieu vers la fin de 2020, compterait au départ 24 stations. Cinq stations potentielles pourraient s’ajouter, dont deux sur le territoire de l’arrondissement du Sud-Ouest.

Articles récents du même sujet