Montréal

Smog: le maire veut faciliter l’accès aux transports en commun

Photo: Archive Métro

Le maire de Montréal souhaite faciliter l’accès au transport en commun lors des journées de smog dans la métropole.

Sans donner beaucoup de détails, Denis Coderre a simplement indiqué mercredi qu’il avait parlé avec le président du conseil d’administration de la Société de transport de Montréal (STM), Philippe Schnobb en lui disant qu’il fallait agir. «Il y a plusieurs options. Est-ce que ce sera gratuit? Comment on fait ça? On regarde toutes les options, mais il va se passer quelque chose», a-t-il assuré.

Un avertissement de smog touchant la région de Montréal avait été émis au mois de mai. L’opposition Projet Montréal avait d’ailleurs demandé un plan d’action pour protéger la population lorsque ces avis surviennent.

Le but du maire avec cette future mesure est d’éliminer le plus possible les voitures solo sur la route pendant ces journées et que «tout le monde puisse prendre le plus possible le transport en commun».

Il soutient toutefois qu’il ne veut pas cibler ceux qui prennent déjà le transport en commun fréquemment. «Si on veut ratisser plus large, on doit trouver une façon préventive pour que les gens aient déjà entre les mains la possibilité de prendre le métro et l’autobus [lors des journées de smog]», dit-il.

Questionné à savoir si le service serait augmenté lors de ces journées s’il y a plus d’utilisateurs dans les transports en commun, le maire répond: «Damned if you do, damned if you don’t. Vous voulez qu’on améliore le sort de la planète et qu’on travail sur les changements climatiques… Je peux vous dire qu’il va y avoir de plus en plus de train Azur, à la fin du mois on sera rendu au quatrième – ce qui va augmenter la capacité de 8%. On négocie aussi actuellement des ententes pour augmenter le service qui est quand même déjà très bien.»

Articles récents du même sujet