IDS-Verdun

La base du pont Champlain sera bientôt installée

Photo: FELIX O.J. FOURNIER TC MEDIA (51

Un an après s’être mis en branle, le chantier du nouveau pont Champlain est à l’étape de jeter les bases de la structure. Au cours des prochains jours, les semelles et les amorces des piles, assemblées jusqu’à maintenant à L’Île-des-Sœurs, seront fixées au fond du fleuve.

Pour souligner l’anniversaire des travaux, la classe politique mêlée de près ou de loin au projet, incluant le ministre des Affaires municipales, Martin Coiteux, le maire de Montréal, Denis Coderre et celui de Verdun, Jean-François Parenteau, était sur place pour constater son avancement.

Ce sont 38 des 74 piles qui soutiendront le pont qui seront installées sous l’eau au cours des prochains mois. En partant de la semelle, chacune d’elles mesurera entre 12 et 14 m et pèsera environ 900 tonnes, selon leur emplacement sur le fleuve.

Selon le directeur du consortium Signature sur le Saint-Laurent (SSL), Daniel Genest, la phase des travaux sous-marins est la plus ardue, bien que le fleuve n’ait une profondeur de 5 m seulement dans ce secteur.

«Je suis toujours impressionné de constater tout le génie à l’œuvre. Ce projet aura un impact direct sur la vie des Montréalais et définira le nouveau visage de leur ville», a déclaré le ministre de l’Infrastructure du Canada, Amarjeet Sohi.

Quelque 20 G$ en marchandises transitent présentement chaque année sur le pont Champlain.

«C’est la plus grande structure depuis le stade olympique. Le pont sera sobre, élégant, et les gens auront une vue saisissante de Montréal», a assuré M. Coiteux.

M. Coderre a quant à lui rappelé l’importance de bien construire le pont, «cette fois-ci».

Lorsque les piliers terrestres seront installés, les travailleurs passeront à l’étape des chevêtres, qui soutiendront la structure d’acier.

Le chantier compte actuellement 500 travailleurs, dont la majorité sont Québécois. D’ici quelques mois, il devrait atteindre sa pleine productivité et accueillir 300 ouvriers supplémentaires.

Péages
Le ministre Sohi a indiqué que, bien que son gouvernement ait abandonné l’idée d’inclure des postes de péages sur le nouveau pont, cette question fait présentement l’objet de négociations avec SSL.

L’abandon de l’aménagement des structures de péages permettrait d’économiser environ 300 M$, selon les discussions des prochains mois avec le consortium.

Le nouveau pont Champlain au coût de 4,23 G$, doit être prêt en décembre 2018.

Jetée ouest
Trois grandes étapes de l’assemblage et de la construction du pont s’effectuent sur le site de L’Île-des-Sœurs, appelé la jetée ouest. La préfabrication des semelles avant qu’elles soient installées sous l’eau, le pré-assemblage des poutres d’acier de la superstructure, ainsi que l’assemblage final du pont sur des plateformes de travail.

Le terrain occupé par SSL sert aussi de port pour toutes les embarcations qui servent à la construction sur et sous l’eau.

Articles récents du même sujet