National
13:09 1 septembre 2016 | mise à jour le: 1 septembre 2016 à 13:21 temps de lecture: 3 minutes

Feu de forêt: 93% sont de cause humaine

Feu de forêt: 93% sont de cause humaine
Photo: Archives Métro

La Société de protection des forêts contre le feu (SOPFEU) constate une nouvelle fois que les activités humaines sont à l’origine de la majorité des feux de forêt au Québec. Si la foudre est à l’origine de quelque 7 % des incendies, pour la saison 2016, 93 % des feux combattus sur le territoire de la base de Roberval sont de cause humaine et plusieurs d’entre eux auraient pu être évités.

Et pour l’ensemble du Québec, au cours du dernier mois, la SOPFEU est intervenue sur 69 incendies, dont 39 causés par les activités de récréation. Au total, une superficie de 52 hectares a été consumée en août.

Depuis le début de la saison, 451 feux ont brûlé 764 hectares de forêt au Québec. Ces statistiques sont similaires à la moyenne des dix dernières années quant au nombre d’incendies, mais nettement inférieures pour ce qui a trait aux superficies touchées, la moyenne étant de 62 485 hectares.

Saison 2016
Au 31 août, la région Centre a combattu 188 incendies pour un total de 125 ha de forêt. Habituellement, 193 incendies sont déclarés sur le territoire affectant en moyenne 50 256 ha.

L’an passé à pareille date, 115 incendies avaient été combattus détruisant 62 ha de forêt. Au mois d’août de cette année, la base de Roberval a combattu 17 feux dont plus de la moitié sont reliés à des activités de récréation.

Pour la saison 2016, 93% des feux combattus sur le territoire de la base de Roberval sont de cause humaine.

À titre d’exemple, 49 feux ont été provoqués par des activités de brûlage printanier. La moitié de ces feux ont été combattu dans les régions de l’Estrie et le Centre du Québec. Pourtant, il existe des solutions de rechange au brûlage comme le compostage ou tout simplement prendre la peine d’aller déposer les débris et feuilles mortes dans un Écocentre

De plus, une plus grande vigilance quant aux conditions météorologiques combinées à la connaissance du danger d’incendie quotidien constitue des éléments importants avant de décider d’utiliser le feu.

Prudence à l’automne
C’est toujours la prudence en forêt qui s’impose pour la saison automnale.

Les températures peuvent suggérer de baisser la garde en matière de prévention. Mais attention, la SOPFEU intervient en moyenne sur 35 incendies en septembre qui détruisent un peu plus de 200 hectares de forêt.

Lors d’une promenade en véhicule tout-terrain, l’utilisation de chemins en gravier est préférable au hors-piste.

Si vous êtes fumeur, n’oubliez pas de bien éteindre votre mégot et d’en disposer de façon sécuritaire. Si vous devez faire un feu de camp, vérifiez la réglementation auprès de votre municipalité et surtout arrosez-le abondamment lorsque vous quittez les lieux.

Actuellement, il n’y a pas d’incendie en activité au Québec.

Articles similaires