National

Colombie-Britannique: Le gouvernement approuve un mégaprojet de port méthanier

Photo: Collaboration spéciale

Le gouvernement canadien a approuvé mardi le projet Pacific NorthWest LNG, notamment supporté par le géant du pétrole Petronas, qui permettra d’exporter du gaz naturel liquéfié (GNL) par bateau depuis l’île Lelu, près de Prince-Rupert, en Colombie Britannique.

Le coût du projet de port méthanier, duquel des bateaux quitteront pour rejoindre l’Asie, est de 11 G$. Il est accompagné de la construction d’un gazoduc qui sera réalisée par la compagnie Transcanada.

Dans son Rapport d’évaluation environnementale publié plus tôt ce mois-ci, l’Agence canadienne d’évaluation environnementale avait indiqué que le projet pouvait avoir des effets néfastes sur le marsouin commun, ainsi qu’un impact important sur l’émission de gaz à effet de serre au pays. «Le projet entraînerait une augmentation des émissions de gaz à effet de serre dans la province de la Colombie-Britannique de 7,2% et au Canada de 0,62%», stipule le rapport. Le port méthanier , qui recevra 3,2 milliards de pieds cubes de GNL par jour, serait «le plus gros émetteur de gaz à effet de serre au Canada», selon un rapport préliminaire publié en février.

En plus des écologistes, de nombreux Autochtones avaient exprimé leur opposition au projet, notamment à cause de l’impact possible sur la pêche. La ministre de l’Environnement, Catherine McKenna, a assuré mardi que les nations autochtones avaient été consultées et «accommodées».

Le gouvernement du Canada a aussi établi une liste de 190 conditions pour donner son aval au projet qui, en tenant compte de l’exploitation du gaz, totalise des investissements de 36 G$. «GNL Pacific NorthWest devra respecter les mesures d’atténuation qui permettront de minimiser les effets négatifs sur le poisson et son habitat, les mammifères marins, les terres humides, les oiseaux migrateurs et la santé humaine», est-il indiqué dans un communiqué du gouvernement.

Ce mégaprojet permettra de créer près de 4500 emplois au plus fort de sa construction, affirment les promoteurs. «Le projet de GNL Pacific NorthWest permettra de créer des milliers de bons emplois pour la classe moyenne et de construire de bonnes écoles et des routes, ainsi que [mettre en place] des programmes sociaux qui enrichissent la vie des gens», a affirmé le ministère des Ressources naturelles, Jim Carr, en conférence de presse mardi.

Les instigateurs du projet soutiennent que 1,3 G$ de taxes et de redevances seront versés annuellement aux gouvernements du Canada et de la Colombie-Britannique lorsque le port méthanier sera en opération.

Articles récents du même sujet