National
15:25 26 mars 2017 | mise à jour le: 26 mars 2017 à 15:25 Temps de lecture: 3 minutes

70 M$ pour développer le tourisme québécois

70 M$ pour développer le tourisme québécois
Photo: Mathieu Turgeon/TC Media

Le gouvernement du Québec allongera 70 M$ «pour maximiser le développement touristique dans cinq secteurs d’activités stratégiques pour le Québec».

C’est la ministre du Tourisme, Julie Boulet, qui en a fait l’annonce dimanche matin au Bora Parc du Village Vacances Valcartier. Le tourisme hivernal, le tourisme événementiel, ainsi que les activités de nature et d’aventure se partageront 40 M$, alors que le tourisme nordique et le tourisme maritime recevront chacun 9 M$.

Les 12 M$ restants seront distribués afin de soutenir les initiatives dans les régions.

«On veut que les touristes disent wow quand ils viennent au Québec!» –Julie Boulet


Une bonne nouvelle pour le monde du ski

Pour Yves Juneau, président-directeur général à l’Association des stations de ski du Québec (ASSQ), il s’agit d’une excellente nouvelle. «C’est particulièrement bon pour ceux qui œuvrent dans le domaine hivernal, dont les stations de ski. Nous avons eu des années difficiles dans les dernières années au Québec, ce qui a ralenti les investissements. Cet argent va nous permettre de moderniser les infrastructures et de devancer des projets d’investissement, ce qui fait que nous pourrons nous démarquer davantage sur la scène internationale.»

M. Juneau s’attend à ce que les membres de l’ASSQ aient des demandes en lien avec la fabrication de la neige. «Nous avons connu certains hivers avec des fluctuations de températures importantes. En 2015-2016, le démarrage a été très difficile, en raison du manque de neige. Un bon début de saison fait une bonne saison.»

Nécessitant d’importants investissements de réfections, les remonte-pentes n’ont pas été inclus dans le plan annoncé par la ministre Boulet. Yves Juneau n’est toutefois pas inquiet. «Au niveau des remontées, on parle d’infrastructures coûteuses [autour de 3 M$]. Quand on veut s’améliorer, il faut travailler sur la neige, mais aussi sur l’expérience en montagne, dont les remontées mécaniques. On va prouver au ministère du Tourisme qu’il faut les inclure dans la stratégie.»

Vent d’enthousiasme pour l’industrie

L’investissement de 70 M$ a évidemment été très bien reçue à l’Alliance de l’industrie touristique du Québec. «Les efforts de développement d’entrepreneurs touristiques régionaux, dont je fais partie, reçoivent un nouvel élan avec le plan d’investissement 2017-2020. À nous, entrepreneurs touristiques de maintenant saisir ces occasions d’investir dans nos projets porteurs et d’en faire profiter les communautés du Québec», a déclaré Éric Larouche, président du conseil d’administration de l’Alliance. «Le Québec est outillé pour se démarquer sur la scène internationale», ajoute Martin Soucy, président-directeur général de l’Alliance.

Articles similaires