National

1,2 M $ pour la santé mentale des Autochtones

1,2 M $ pour la santé mentale des Autochtones
Photo: THE CANADIAN PRESSHealth Minister Jane Philpott stands during Question Period in the House of Commons in Ottawa, Thursday, April 6, 2017. Philpott says Ottawa will now pay for someone to travel with indigenous women who need to leave their communities to give birth — a change to what she called an "extremely unhelpful" policy. THE CANADIAN PRESS/Fred Chartrand

LA RONGE, Sask. — Le gouvernement fédéral investit 1,2 million $ sur deux ans pour améliorer les infrastructures en santé mentale de deux communautés autochtones du nord de la Saskatchewan.

La ministre de la Santé a annoncé que l’argent servira à bonifier les services en santé mentale et en toxicomanie pour la Première Nation crie Peter Ballantyne et la communauté de Lac La Ronge.

Jane Philpott en a fait l’annonce mercredi à La Ronge, où six jeunes filles de 10 à 14 ans se sont suicidées l’automne dernier.

La ministre a déclaré que le gouvernement fédéral reconnaissait la gravité des problèmes de santé mentale que vivent les Autochtones et s’engageait à soutenir les communautés.

L’automne dernier, le premier ministre Justin Trudeau avait qualifié de tragédie les suicides dans le nord de la Saskatchewan.

Les chefs des deux Premières Nations se sont réjouis du financement, tout en disant que les défis demeuraient cependant énormes.

L’investissement est une «étape importante et positive», a dit le chef Peter Beatty, de la nation crie Peter Ballantyne, tout en précisant que des stratégies à plus long terme sont nécessaires.

Le budget du gouvernement libéral présenté le mois dernier promettait 118 millions $ sur cinq ans pour les programmes en santé mentale dans les communautés autochtones.