National

Gallant promet un régime d’écofiscalité au Nouveau-Brunswick

Gallant promet un régime d’écofiscalité au Nouveau-Brunswick
Photo: James WestJames West / La Presse Canadienne

FREDERICTON — Le premier ministre du Nouveau-Brunswick a annoncé mardi que son gouvernement adoptera un régime d’écofiscalité qui imposera un juste prix aux émissions de gaz carbonique, afin de lutter contre les changements climatiques tout en respectant les réalités économiques de la province.

Sans en préciser les modalités, Brian Gallant a promis que le modèle choisi réduira au maximum les impacts sur le consommateur, mais exigera des entreprises qu’elles réduisent leurs émissions ou qu’elles paient leur juste part.

Le premier ministre libéral a indiqué qu’un projet de loi sera déposé lors de la session qui s’ouvrait mardi avec la lecture d’un nouveau discours du Trône par la lieutenante-gouverneure, Jocelyne Roy-Vienneau.

À un an des prochaines élections générales, le gouvernement libéral provincial confirme par ailleurs qu’il souhaite réduire encore le taux d’imposition des petites entreprises, et qu’il veut mettre en place une nouvelle stratégie pour assurer la croissance démographique au Nouveau-Brunswick.

Dans son discours du Trône, le gouvernement promet aussi de hausser les dépenses dans les infrastructures en éducation, de légiférer pour encadrer le commerce de la marijuana, et d’aider les personnes âgées à demeurer chez elles le plus longtemps possible.

Les libéraux demeurent muets sur le récent scandale de l’évaluation foncière, mais M. Gallant soutient que son gouvernement attend le rapport du Vérificateur général avant de compléter son examen de tout le régime et de proposer des modifications.