National

Dernier blitz d’annonces avant la campagne

Photo: Archives Métro

Les annonces pleuvent à quelques jours de la date fatidique du 1er août, jour  probable du déclenchement des élections. Si les annonces des ministres se bousculent, c’est qu’à partir du décret de dissolution de l’Assemblée nationale, le gouvernement ne peut plus conclure d’entente. Après cette date, on ne parle plus d’annonces, mais de promesses, sans engagement définitif.

Chez les ministres occupés, citons Pierre Arcand, ministre de l’Environnement qui depuis une semaine a pratiquement fait une annonce par jour. Le ministre Bolduc n’est pas en reste et multiplie les annonces,  visites ou  inaugurations. Pour la seule journée de lundi, le gouvernement a publié 24 communiqués de presse pour annoncer des investissements, des créations d’emplois ou autres ententes.

À pareille date l’an dernier, le gouvernement ne publiait que deux communiqués. Aucun ne concernait des investissements.

Il y a quelques jours, Métro révélait qu’en juillet 2011, les différents députés libéraux avaient annoncé des subventions totalisant 82,6 M$. Cette somme a été dépassée en à peine six jours en juillet 2012 et jusqu’au jour J, le rythme ne semble pas vouloir ralentir.

Articles récents du même sujet