National

Facebook lance de nouveaux outils pour contrer le cyberharcèlement

Facebook lance de nouveaux outils pour contrer le cyberharcèlement
Photo: The Associated PressFILE- In this May 1, 2018, file photo, Facebook CEO Mark Zuckerberg makes the keynote speech at F8, Facebook's developer conference in San Jose, Calif. Facebook says it recently discovered a security breach affecting nearly 50 million user accounts. In a blog post, Friday, Sept. 28, the company says hackers exploited its "View As" feature, which lets people see what their profiles look like to someone else. Facebook says it has taken steps to fix the security problem and alerted law enforcement. (AP Photo/Marcio Jose Sanchez, File)

Le géant Facebook a lancé mardi de nouveaux mécanismes pour aider ses usagers à restreindre et limiter le harcèlement en ligne, à une époque où les trolls se font de plus en plus bruyants. Grandissants sur le réseau social, ce genre de commentaires offensants ou insultants affecteraient principalement les jeunes et les adolescents.

L’entreprise de Mark Zuckerberg promet ainsi des «outils» et des «programmes» automatisés qui pourront aider les internautes à mieux réguler «les expériences non souhaitées, insultantes ou bien blessantes». C’est du moins ce qu’a laissé entendre sur son blogue le chargé de projet et directeur de la sécurité chez Facebook, Antigone Davis, qui dirige le nouveau projet pilote.

Grande nouveauté sur le réseau social: les utilisateurs pourront dès lors masquer ou supprimer des commentaires de manière groupée, plutôt qu’un par un. Il sera aussi possible de signaler le harcèlement dont sont victimes des amis à Facebook, soit parce que ceux-ci n’osent le faire eux-mêmes, soit pour rendre service.

Facebook dit tester actuellement une fonction qui permettrait à ses membres de bloquer des mots offensants ou insultants avant qu’ils apparaissent sous leurs publications, leurs photos ou leurs vidéos personnelles.

Un nouveau sondage, publié au tournant du mois d’octobre, révélait récemment que 59% des adolescents américains se disent harcelés en ligne. 63% d’entre eux croient que le problème «important» pour leur génération.

Ce n’est pas la première fois que le plus grand réseau social au monde tente de s’attaquer à ce phénomène. Depuis plusieurs années maintenant, Antigone Davis fait part des avancées de Facebook en matière de prévention et de sécurité sur sa page institutionnelle, Facebook Safety.

Ces nouvelles fonctionnalités devraient voir le jour sous peu, promet-on à l’interne, en fonction du pays de résidence.

Le 23 septembre dernier, l’animatrice Pénélope McQuade a discuté, sur les ondes de Tout le monde en parle (TLMEP), de ce phénomène où des internautes, sous le couvert de l’anonymat – ou pas –, profitent de leur droit de parole pour tenir des propos violents, misogynes, racistes ou antisémites. Son documentaire Troller les trolls, produit en collaboration avec le cinéaste Hugo Latulippe, sera par ailleurs diffusé à Télé-Québec le 3 octobre (mercredi) à 20h.