National

Hausse de l'usage de cigarettes et du cannabis

Hausse de l'usage de cigarettes et du cannabis
Photo: La Presse canadienneJONATHAN HAYWARD / La Presse Canadienne

MONTRÉAL — Si les consommateurs de cannabis ont augmenté au pays en 2017, c’est toutefois au Québec qu’il y en avait le moins, révèlent les plus récents chiffres de Statistique Canada.

Dans l’année précédant la légalisation du cannabis à des fins récréatives, un Canadien sur six (15 pour cent) dit en avoir consommé au moins une fois, ce qui est en hausse par rapport aux années précédentes.

Mais le pourcentage de consommateurs de cannabis varie évidemment de province en province: il allait de 11 pour cent (750 000) au Québec à 23 pour cent (940 000) en Colombie-Britannique.

Cette année-là, la prévalence de la consommation de cannabis au pays était de 15 pour cent (4,4 millions de Canadiens), une hausse par rapport à 2015 (12 pour cent ou 3,6 millions) et à 2013 (3,1 millions). Ces chiffres ne révèlent toutefois pas la fréquence de la consommation: cela peut être un joint au cours de l’année ou une consommation quotidienne.

Mais en comparant les données de cette enquête à d’autres, Santé Canada calcule qu’environ 6 pour cent des Canadiens consomment du cannabis tous les jours, ou presque tous les jours.

L’agence fédérale de statistiques a produit son Enquête sur le tabac, l’alcool et les drogues de 2017, qui se penche sur les habitudes des Canadiens de plus de 15 ans, à la demande de Santé Canada.

Il en ressort qu’en 2017, le cannabis était la drogue illégale la plus consommée au pays. Elle est légalisée depuis le 17 octobre 2018, mais demeure réglementée et interdite aux moins de 18 ans ou 19 ans, selon les provinces.

Les jeunes de 20 à 24 ans sont les plus nombreux à avoir tâté du cannabis (33 pour cent), suivis des 15 à 19 ans (19 pour cent), alors que chez les adultes de 25 ans et plus, ils n’étaient que 13 pour cent à en avoir consommé en 2017.

Cela constitue toutefois une hausse dans ce dernier groupe d’âge, souligne Santé Canada: «ce qui réaffirme l’importance de poursuivre des efforts d’éducation du public pour informer les Canadiens des faits sur les aspects santé et sécurité de la consommation de cannabis».

Et comment ce cannabis était-il consommé? La très grande majorité, soit 91 pour cent, disent l’avoir fumé.

Les consommateurs de cannabis sont aussi plus enclins à boire de l’alcool, à fumer la cigarette ou à consommer au moins une autre drogue illégale que les non-consommateurs de cannabis, analyse Statistique Canada en comparant des données.

Près des deux tiers des Canadiens qui ont déclaré utilisé du cannabis le font pour des raisons non médicales seulement.

Fumeurs de cigarettes

La même année, en 2017, 15 pour cent des Canadiens ont déclaré être des fumeurs de cigarettes — occasionnels aussi bien que quotidiens — ce qui est aussi en hausse par rapport à 2015, qui n’en comptait alors que 13 pour cent, un creux historique.

Il y a plus de fumeurs de cigarettes hommes que de femmes: 17 pour cent par rapport à 13. Plus de 3,3 millions de Canadiens sont des fumeurs quotidiens (11 pour cent de la population), et ils allumaient en moyenne 13,7 cigarettes par jour.

En 2017, 15 pour cent des gens au pays avaient aussi essayé la cigarette électronique, une augmentation par rapport au 13 pour cent relevé en 2015.

«La consommation de tabac demeure toujours la principale cause de morts prématurées et de maladies évitables au Canada», écrit Santé Canada dans son communiqué.

Alcool et autres drogues

La consommation d’alcool au pays demeure inchangée l’an dernier par rapport à 2015.

C’est le cas aussi pour les opioïdes, mais les chiffres démontrent aussi qu’environ 4000 Canadiens ont perdu la vie par surdoses apparemment liées à ces substances en 2017.

Finalement, bien que la consommation de drogues illégales au cours des 12 derniers mois soit demeurée faible, la prévalence de la consommation de cocaïne a connu une hausse; 2 pour cent (730 000) des Canadiens ont dit en avoir consommé, par rapport à 1 pour cent (353 000) en 2015, note Santé Canada.