National

AEUMC: des élus américains veulent exclure la protection des droits des LGBTQ

AEUMC: des élus américains veulent exclure la protection des droits des LGBTQ
Photo: APPresident Donald Trump speaks at a campaign rally at the Allen County War Memorial Coliseum in Fort Wayne, Ind., Monday, Nov. 5, 2018. (AP Photo/Michael Conroy)

WASHINGTON, Canada — Des élus conservateurs au Congrès américain exhortent le président Donald Trump à ne pas signer l’accord États-Unis-Mexique-Canada, en raison de la protection qu’il accorderait aux droits des personnes LGBTQ.

Une coalition de 40 élus de la Chambre des représentants a écrit au président pour exiger que les dispositions traitant de l’orientation sexuelle et de l’identité de genre soient retirées de l’accord commercial, avant que les trois pays ne le signent le 30 novembre.

Dans leur lettre, rendue publique vendredi, ces élus de la droite soutiennent qu’un accord commercial n’est pas le lieu pour adopter des politiques sociales. Ils qualifient d’empiétement sur la souveraineté américaine le libellé de ces dispositions — qui reflètent l’engagement du gouvernement libéral de Justin Trudeau en faveur du «commerce progressiste».

Les élus rappellent également les reportages récents indiquant que le département américain de la Santé envisagerait de redéfinir le sexe comme une condition biologique immuable, déterminée par les organes sexuels de la personne à sa naissance.

La signature officielle de l’entente États-Unis-Mexique-Canada doit faire l’objet d’une cérémonie discrète lorsque les dirigeants des trois pays seront réunis dans deux semaines pour le sommet du G20, à Buenos Aires.

Mais la ratification par les législatures respectives des trois pays rencontre des obstacles, notamment parce que les tarifs douaniers imposés par le président Trump sur les importations d’acier et d’aluminium sont toujours en vigueur.