National

Des Canadiens participeront à des missions d’observation électorale en Ukraine

Des Canadiens participeront à des missions d’observation électorale en Ukraine
Photo by: Sean Kilpatrick / La Presse CanadienneSean Kilpatrick / La Presse Canadienne

OTTAWA — La Presse canadienne a appris qu’Ottawa prévoit envoyer des centaines d’observateurs électoraux canadiens en Ukraine pour surveiller d’éventuelles tentatives d’ingérence de la Russie lors de l’élection présidentielle de mars 2019.

Sous le couvert de l’anonymat, des responsables gouvernementaux ont indiqué que jusqu’à 500 observateurs pourraient être déployés dans le cadre de missions dirigées par l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE), ainsi que d’une mission distincte organisée conjointement par l’Ukraine et le Canada.

La ministre canadienne des Affaires étrangères, Chrystia Freeland, et sa collègue du Développement international, Marie-Claude Bibeau, ont par ailleurs annoncé jeudi une contribution de 24 millions $ «pour appuyer les réformes électorales, les observateurs électoraux, l’égalité des genres et la gouvernance inclusive en Ukraine».

L’ambassadeur de l’Ukraine au Canada a récemment déclaré à La Presse canadienne que son pays était persuadé de faire face à l’ingérence de Moscou lors du prochain scrutin présidentiel.

Andriy Shevchenko soutenait également que la récente saisie par la Russie de trois navires ukrainiens et de leurs deux douzaines de marins dans le détroit de Kertch, le mois dernier, constituait une autre tentative de déstabilisation de l’Ukraine avant la présidentielle.

La ministre Freeland, qui se trouve à Milan pour des rencontres de l’OSCE, a déclaré que le Canada était un partenaire indéfectible de l’Ukraine et que les missions d’observation lors d’élections étaient essentielles au renforcement des institutions démocratiques.

«Le soutien du Canada sera axé sur une plus grande participation de la société civile, sur le renforcement du pouvoir des femmes dans le processus démocratique, de même que sur la lutte contre la propagation de la désinformation et contre les interférences», indique Ottawa dans un communiqué.

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *