National

Controverse sur le nouveau guide alimentaire

Controverse sur le nouveau guide alimentaire
Photo: Paul ChiassonPaul Chiasson / La Presse Canadienne

OTTAWA — Une mise à jour du Guide alimentaire canadien doit être publiée bientôt et la nouvelle version devrait s’éloigner de l’image arc-en-ciel que plusieurs Canadiens associent à ce guide qui est utilisé comme référence dans les hôpitaux et garderies.

Dans ce nouveau guide, Santé Canada devrait mettre l’accent sur les protéines végétales, ce qui inquiète plusieurs acteurs du milieu alimentaire, dont les producteurs laitiers.

Dans un communiqué diffusé vendredi après-midi, les Producteurs laitiers du Canada dénoncent cette décision, qui pourrait selon eux avoir des effets négatifs sur les prochaines générations et nuire à un secteur «qui continue d’être affecté par les concessions accordées dans les récents accords commerciaux».

«Non seulement cela nuirait au secteur laitier et aux centaines de milliers de personnes qui en dépendent pour gagner leur vie, mais cela risquerait aussi de nuire aux consommateurs canadiens en créant de la confusion au sujet de la valeur nutritive des produits laitiers», a déclaré le président des PLC, Pierre Lampron.

Hasan Hutchinson, directeur général du bureau de la politique et de la promotion de la nutrition de Santé Canada, a indiqué que le ministère voulait s’assurer de concevoir le nouveau guide selon les dernières données scientifiques, également utilisées par les organisations internationales.

Lorsque le ministère a commencé sa révision, il y a plusieurs années, il avait prévenu qu’il ne voulait pas se baser sur les recherches réalisées par l’industrie.

Les protéines végétales privilégiées

Santé Canada ne dit pas que les protéines animales ne sont pas bonnes pour la santé, a indiqué M. Hutchinson, soulignant que le nouveau guide continuerait de recommander aux Canadiens de consommer du lait, du yogourt et du fromage à légère teneur en gras et en sel.

Le guide fera aussi mention des viandes moins grasses, de la volaille et d’autres produits d’origine animale qui sont bons pour la santé.

«Cependant, il y aura un accent sur les aliments d’origine végétale», a expliqué M. Hutchinson.

«Un apport régulier en aliments d’origine végétale, donc les légumes, les fruits, les grains entiers et toutes ces protéines végétales peuvent avoir un effet positif sur la santé», a-t-il ajouté, évoquant notamment les maladies cardiovasculaires.

Dans un document rendu public à des fins de consultation, Santé Canada a souligné qu’une majorité de Canadiens ne mangeaient pas assez de légumes, de fruits et de grains entiers. Et les Canadiens consommeraient trop de breuvages sucrés.

Santé Canada plaide par ailleurs qu’il est nécessaire d’entamer un virage vers les aliments végétaux.

Cela pourrait aider les Canadiens à consommer des produits plus riches en fibres, à moins manger de viande rouge et à remplacer des aliments contenant des gras saturés par d’autres avec des gras insaturés.

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *