National

Un remaniement ministériel qui s’annonce modeste à Ottawa

Un remaniement ministériel qui s’annonce modeste à Ottawa
Photo: Adrian Wyld/La Presse canadiennePrime Minister Justin Trudeau speaks with the media before caucus on Parliament Hill in Ottawa, Wednesday November 28, 2018. THE CANADIAN PRESS/Adrian Wyld

OTTAWA — La ministre des Services aux Autochtones Jane Philpott deviendra présidente du Conseil du Trésor lorsque le premier ministre Justin Trudeau effectuera un remaniement ministériel lundi.

La Presse canadienne a confirmé que Jane Philpott comblera le vide laissé par le député néo-écossais de longue date, Scott Brison, qui a annoncé son départ du Conseil du Trésor la semaine dernière.

Mme Philpott est actuellement la vice-présidente du comité du Conseil du Trésor au conseil des ministres. Elle a été la première ministre de la Santé du gouvernement Trudeau où elle a piloté les débats autour de la légalisation de l’aide médicale à mourir. En août 2017, elle était nommée ministre des Services aux Autochtones. Son mandat était de réaliser des progrès réels dans l’amélioration des conditions de vies des peuples autochtones du Canada, une des priorités du premier ministre.

Malgré ses démarches plus discrètes, le ou la responsable des activités gouvernementales doit avoir un riche parcours pour être nommée à ce poste. C’est lui ou elle qui tient les cordons de la bourse, qui supervise comment le gouvernement est géré et qui décide comment l’argent sera dépensé. Le président ou la présidente du Conseil du Trésor est aussi responsable de négocier les 27 conventions collectives avec 15 négociateurs distincts.

Seamus O’Regan comme ministre des Services aux Autochtones

Le ministre des Anciens Combattants, Seamus O’Regan pourrait prendre la place de Jane Philpott comme ministre des Services aux Autochtones. Il a d’ailleurs annulé un événement prévu lundi dans sa province natale de Terre-Neuve-et-Labrador.

Avec la démission de M. Brison, Justin Trudeau devra aussi pourvoir le poste de représentant de la Nouvelle-Écosse au cabinet.

En 2015, les libéraux avaient remporté les 11 sièges de la Nouvelle-Écosse, donc M. Trudeau peut choisir parmi neuf candidats, puisqu’il faut exclure le président de la Chambre des communes, Geoff Regan. Les noms des députés Bernadette Jordan et Sean Fraser ont été évoqués.

Les ministres principaux restent en place

Selon diverses sources, M. Trudeau souhaiterait ne pas trop chambouler son conseil des ministres. Il avait procédé à un important remaniement en juillet afin de préparer les élections fédérales de l’automne 2019.

Parmi les ministres qui devraient rester en poste figurent Bill Morneau (Finances), Chrystia Freeland (Affaires étrangères), Ralph Goodale (Sécurité publique), Catherine McKenna (Environnement), Jim Carr (Diversification du commerce international) et Jean-Yves Duclos (Famille, Enfants et Développement social).

Quelques ministres pourraient changer de poste, dont Seamus O’Reagan (Anciens combattants) et Patty Hajdu (Travail).