National

Le Devoir intéressé par Le Soleil à Québec

Le Devoir intéressé par Le Soleil à Québec
Photo: MétroJournal Le Devoir

Le directeur du Devoir, Brian Myles, a indiqué lundi soir qu’il était intéressé à évaluer les options sur la table pour venir en aide au journal Le Soleil, un des quotidiens appartenant au Groupe Capitale Médias (GCM) qui est situé à Québec.

«Il y a un marché intéressant à [Québec] pour le modèle d’affaires du Devoir, et la marque du Soleil a toujours conservé un lustre enviable. On étudie toutes les options avec nos partenaires», a tweeté le natif de Trois-Rivières en fin de journée.

S’il dit suivre la situation «de près» avec ses partenaires, M. Myles ajoute qu’il est toutefois «prématuré de formuler des hypothèses» quant à un éventuel mouvement du Devoir dans ce dossier.

Chose certaine, «nous croyons à l’importance de l’information régionale et à la diversité des voix», a-t-il conclu.

La Presse révélait toutefois, plus tôt aujourd’hui, que Le Devoir éprouverait – selon une source de sa haute direction – «une grande empathie devant la situation». Une forme d’alliance, dont les modalités ne sont pas précisées pour le moment, serait même envisagée, le modèle des deux quotidiens se ressemblant sur plusieurs aspects.

En fin d’après-midi, lundi, le gouvernement du Québec s’est engagé à offrir une aide d’urgence de 5 M$ — sous forme de prêt — au Groupe Capitales Médias (GCM) pour éviter qu’il ne mette la clé sous la porte de ses six quotidiens, dont Le Soleil de Québec, Le Droit d’Ottawa-Gatineau, La Voix de l’Est de Granby, Le Quotidien du Saguenay–Lac-Saint-Jean, La Tribune de Sherbrooke et Le Nouvelliste de Trois-Rivières.

GCM connaît des problèmes de liquidités depuis un certain temps. Des médias avaient rapporté que la survie des publications n’était pas assurée après le 26 août. «Une insolvabilité allait survenir cette semaine», a même dit le ministre de l’Économie, Pierre Fitzgibbon, à ce sujet. Rappelons que Groupe Capitale Médias, qui souhaite se placer sous la protection de la Loi sur les arrangements avec les créanciers, a déposé lundi une demande afin d’obtenir la protection des tribunaux. Le président exécutif du groupe, Martin Cauchon, a démissionné et sera Stéphane Lavallée à titre de PDG exécutif intérimaire.

En entrevue à QUB Radio, lundi, le PDG de Quebecor, Pierre Karl Péladeau, a lui aussi signalé son intérêt pour la cause de GCM. Selon lui, seul Quebecor est réellement en mesure d’offrir ce qu’il faut pour assurer la survie de ces quotidiens.