National

GCM: des retraités réclament un coup de main de Power Corporation

Des travailleurs retraités de La Tribune et Le Quotidien, deux journaux de GCM, manifestent devant la Tour de la Bourse, qui abrite notamment les bureaux de Power Corporation.
Photo: Olivier Robichaud/Métro

Quelques dizaines de retraités des journaux de Groupe Capitales Médias (GCM) ont manifesté devant les bureaux de Power Corporation, au square Victoria, mercredi. Ils demandent à leur ancien employeur d’intervenir pour renflouer les caisses de retraite en péril.

Power Corporation était propriétaire des six journaux de GCM jusqu’en 2015, par le biais de sa filiale Gesca. GCM a ensuite fait faillite et les journaux sont en voie d’être vendus à une coopérative d’employés. La vente entraînera toutefois une coupure de 30% des rentes de retraite.

Le syndicat Unifor, qui représente les travailleurs de deux de ces journaux, La Tribune et Le Quotidien, réclame une intervention de Power Corporation.

«Power Corporation a minimalement une obligation morale envers ses anciennes travailleuses et ses anciens travailleurs qui ont contribué à sa prospérité», affirme le directeur québécois d’Unifor, Renaud Gagné.

Le syndicat estime que les lois fédérales doivent être modifiées pour éviter que les retraités n’écopent lors de restructurations d’entreprises.

 

Articles récents du même sujet