National
10:44 24 janvier 2020 | mise à jour le: 27 janvier 2020 à 07:43

Coronavirus: le Cirque du Soleil interrompt ses représentations en Chine

Coronavirus: le Cirque du Soleil interrompt ses représentations en Chine
Photo: Collaboration spéciale Cirque du soleilCirque du soleil

Le Cirque du Soleil annule toutes les représentations de son spectacle Un monde fantastique, à Hangzhou en Chine. Objectif: «assurer la sécurité de ses spectateurs et des employés» dans la foulée de l’épidémie de coronavirus.

Cette décision fait suite à une réglementation du gouvernement chinois. Celui-ci a demandé jeudi la «fermeture temporaire» de toutes les activités ou rassemblements intérieurs de plus de 100 personnes. Et ce, afin de prévenir la propagation du virus.

«À l’heure actuelle, nous avons tous la responsabilité d’intensifier nos efforts de prévention. La santé et la sécurité des gens est au premier rang de nos priorités.» -Daniel Lamarre, président et chef de la direction du Cirque du Soleil

Il ajoute que son groupe veillera à s’«assurer que notre partenaire Hangzhou Xintiandi Group, qui est en charge du spectacle, mettra en place des mesures appropriées pour mieux protéger les membres du public contre la propagation du virus».

L’entreprise affirme avoir travaillé «en étroite collaboration» avec les autorités chinoises depuis le début de la propagation du virus. Mais aussi avec l’ambassade du Canada et le Bureau du Québec en Chine, situé à Shanghai. «[On] surveille de près la situation par l’entremise de notre fournisseur de programme d’assistance mondiale», assure également le groupe.

Ce dernier présente par ailleurs ses excuses à ses clients pour «tout inconvénient» causé par cette fermeture subite. Les circonstances sont toutefois «indépendantes de sa volonté», ajoute-t-on.

Le Cirque avisera ses clients «de tout changement» s’il y a lieu, promet-il.

Quatre Québécois testés négatifs

Le ministère de la Santé et des Services sociaux a aussi confirmé jeudi soir que quatre des cinq Québécois qui étaient «sous évaluation» après un voyage en Chine avaient été libérés. Leurs tests au virus se sont révélés négatifs. Des hôpitaux de Québec et de Montréal ont reçu un total de six patients.

Pour l’instant, la cinquième personne demeure sous supervision. Elle n’est pas pour autant atteinte du virus, prévient Québec, qui appelle à la prudence.

«Il est attendu que des cas soient [sous enquête] dans les prochains jours/semaines. Cela est normal étant donné la vigilance dont fait preuve le réseau», a indiqué le ministère dans un courriel envoyé à La Presse hier.

Le directeur national de la santé publique, Horacio Arruda, avait révélé mercredi, en conférence de presse, que les processus d’évaluation avaient été entamés sur les cinq Québécois. Jusqu’ici, aucun cas de coronavirus n’a toutefois été officiellement déclaré à l’échelle du pays, a-t-il précisé.

Dans la région de Wuhan, en Chine, la propagation du nouveau virus a rendu malade des centaines de personnes et fait 17 morts jusqu’à maintenant.

De son côté, l’OMS a reconnu jeudi l’«urgence en Chine». Mais l’organisme a jugé qu’il était «trop tôt» pour parler d’«urgence de santé publique de portée internationale».

À LIRE AUSSI: Avant le coronavirus, d’autres épidémies parties de Chine

Articles similaires