National
11:24 3 février 2020 | mise à jour le: 3 février 2020 à 13:41 temps de lecture: 3 minutes

Atterrissage d’urgence réussi à Madrid pour un avion d’Air Canada

Atterrissage d’urgence réussi à Madrid pour un avion d’Air Canada
Photo: Cole Burston/Getty ImagesUn avion d'Air Canada.

Près de 130 passagers d’un avion d’Air Canada s’en sont tirés avec une bonne frousse, lundi, près de Madrid. Après d’importants problèmes de moteur et un pneu éclatée, le vol 837 à destination de Toronto a finalement réussi son atterrissage d’urgence «sans incident», dans l’après-midi.

Plus tôt dans la journée, cet avion d’Air Canada avait dû brûler son carburant pendant plusieurs heures près de l’aéroport Adolfo-Suárez de Madrid. Il transportait 128 passagers.

Le vol avait «connu un problème de moteur peu après le décollage», vers 15h, heure locale, a écrit Air Canada dans un courriel.

«Un pneu a également éclaté au décollage, l’un des dix pneus que possède ce modèle d’avion», a-t-on ajouté.

Ce sont «des problèmes dans le moteur gauche» qui causaient les complications, avaient signalé dans un tweet les autorités de l’aéroport, plus tôt. Le moteur a «absorbé une partie du train d’atterrissage» lors de son départ de Madrid.

L’avion, un Boeing 767, devait initialement se poser à Toronto cet après-midi.

Des pilotes d’Air Canada formés

Le pilote a finalement posé l’appareil vers 19h, heure locale. Air Canada assurait plus tôt que ses pilotes étaient prêts à toute éventualité.

«L’avion, un Boeing 767-300, est conçu pour fonctionner sur un seul moteur et nos pilotes sont dûment formés. Néanmoins, l’état d’urgence a été déclaré afin d’obtenir la priorité pour l’atterrissage», avait écrit l’équipe des relations médias du manufacturier.

Après l’arrivée à bon port des passagers, le ministre espagnol des Transports, José Luis Ábalos, a applaudi les pilotes pour leur travail. «Félicitations au pilote et à l’équipage pour leur expertise. Un énorme travail effectué par les membres de l’appareil établi», a-t-il écrit en espagnol sur Twitter.

Le Bureau de la sécurité des transports (BST) canadien «était en contact avec Madrid» tout au long de la journée.

Ce n’est pas la première fois qu’Air Canada éprouve des difficultés avec ses appareils cette année. En janvier, un avion d’Air Canada en direction de Saguenay avait dû faire demi-tour lorsqu’il avait perdu une roue. Les 49 passagers et les trois membres d’équipage s’en étaient sortis indemnes.

Articles similaires