National
10:44 23 février 2020 | mise à jour le: 23 février 2020 à 13:34 temps de lecture: 3 minutes

Une aide financière de 5 M$ pour revamper les CHSLD

Une aide financière de 5 M$ pour revamper les CHSLD
Photo: Pablo Ortiz/MétroLa ministre responsable des Aînés et des Proches aidants, Marguerite Blais

En pleine tournée des CHSLD du Québec, la ministre responsable des Aînés et des Proches aidants conclut qu’un investissement est nécessaire pour embellir ces établissements. Le gouvernement injectera 5 M$ pour revoir l’environnement physique à l’intérieur même des centres de soin longue durée.

La ministre Marguerite Blais en a fait l’annonce dimanche matin, à Montréal, devant les résidents d’un CHSLD public. Environ le tiers de cette somme sera versé dans des établissements privés et publics Montréalais, soit plus de 1,5 M$.

Ces montants permettront aux résidants des centres de soin de déterminer eux-mêmes les modifications esthétiques qu’ils veulent apporter à leur milieu de vie. Le total sera partagé selon le nombre de lits disponibles dans chaque institution.

Ce faisant, le ministère souhaite «offrir aux résidents des milieux de vie qui se rapprochent davantage de ce qu’ils avaient à domicile».

«Parfois, les établissements manquent un peu d’amour. Ce serait agréable de pouvoir donner un peu plus de pouvoir aux usagers», a affirmé Mme Blais.

La nouvelle enveloppe s’ajoute à celle de 35 M$ déjà prévue par le ministère cette année pour apporter des rénovations dans les CHSLD de la province. Les résidents n’ont pas de pouvoir décisionnel sur ces opérations.

Non récurent

Plus de 80% du montant ira en CHSLD publics. Les établissements privés conventionnés de la province se partageront les sommes restantes. En moyenne, le ministère accordera environ 13 500$ par projet.

En point de presse, la ministre Blais a convenu que ce montant n’était pas récurent. La clientèle de chaque CHSLD aura jusqu’au 1er avril pour présenter son plan.

À terme, l’élue de Prévost espère voir cette bourse se répéter annuellement. «Je vais y travailler», a maintenu la députée.

La directrice générale du Regroupement provincial des comités des usagers du réseau de la santé et des services sociaux, Patricia M. Gagné, invite le ministère à procéder à ces changements.

«Ça devrait être récurent pour ne pas que ça soit des changements éphémères. Parce qu’on parle de changements, comme la peinture, qui peuvent se détériorer dans le temps», a-t-elle observé.

Maisons des aînés

Dans les derniers mois, la Coalition avenir Québec a présenté sa vision des soins longue durée au Québec. Comme promis en campagne électorale, le gouvernement entend créer 2600 places supplémentaires en «maisons des aînés». Celles-ci ont pour objectif de devenir des «milieux de vie» pour les personnes âgées.

«Ce n’est pas vrai qu’on va avoir deux types d’établissements, des belles maisons des aînés et des CHSLD», a soutenu la ministre, dimanche.

Articles similaires