National
17:02 30 mars 2020 | mise à jour le: 30 mars 2020 à 17:03 temps de lecture: 2 minutes

Coronavirus: l’armée canadienne sur un pied d’alerte

Coronavirus: l’armée canadienne sur un pied d’alerte
Photo: Stefan Rousseau -WPA Pool/Getty Images

Si les provinces n’ont toujours pas fait appel à l’armée canadienne pour venir en aide à leurs résidants affectés par la pandémie de coronavirus, celle-ci se tient «prête à intervenir», a soutenu lundi le premier ministre Justin Trudeau.

«Pour l’instant, le gouvernement fédéral n’a reçu aucune demande d’intervention. Mais si ça devait changer, les Forces armées [FAC] seraient prêtes à répondre à l’appel», a dit M. Trudeau dans son allocution quotidienne concernant l’évolution de la COVID-19.

Si les forces militaires devaient intervenir, ce serait pour «acheminer du matériel médical ou protéger les maisons durant la saison des inondations ou des feux de forêt», a assuré le premier ministre.

Dans ces cas, l’intervention se ferait «rapidement», a-t-on assuré. Les municipalités pourraient directement recevoir du soutien, selon le ministre de la Défense nationale, Harjit Sajjan.

Distanciation sociale

En attendant de se mobiliser éventuellement, plusieurs soldats canadiens sont restés chez eux, a indiqué plus tard lundi M. Sajjan.

«Depuis le début de la crise, nous leur demandons de rester chez eux, en santé et prêts à intervenir», a-t-il soutenu.

Certains autres font partie des équipes mobilisées pour rapatrier les Canadiens bloqués à l’étranger, a ajouté le ministre.

«Nous sommes le dernier ressort», a mentionné le ministre Sajjan.

Ce matin, la Première Nation de Long Point, en Abitibi, a demandé de l’aide de l’armée pour faire respecter ses règlements en période de crise. Selon le ministre Sajjan, «toutes les demandes sont prises très sérieusement».

Semaine «critique»

Les autorités canadiennes de la Santé publique ont par ailleurs confirmé que le nombre de personnes infectées au coronavirus a dépassé la barre des 7000.

«Il s’agit d’une semaine critique dans notre lutte contre le virus», a affirmé la vice-première ministre fédérale, Chrystia Freeland, lundi.

Elle invite les Canadiens à poursuivre les efforts de distanciation sociale. Selon l’administratrice en chef de la santé publique du Canada, Dre Theresa Tam, il est «crucial» de poursuivre l’isolement.

Articles similaires