National
14:36 14 avril 2020 | mise à jour le: 14 avril 2020 à 15:38 temps de lecture: 4 minutes

«On a besoin de bras» dans les CHSLD, implore Legault

«On a besoin de bras» dans les CHSLD, implore Legault
Photo: LUDOVIC MARIN/AFPLe premier ministre du Québec François Legault

Devant l’urgence de la situation, le gouvernement Legault lance un vibrant appel à la population – incluant médecins, infirmières, enseignants et même proches aidants – pour venir «donner un coup de main» dans les CHSLD, où la situation continue de se détériorer.

«On a besoin de bras, on a besoin de gens qui ont toutes sortes de formations médicales, que ce soit des médecins spécialistes, de famille, des infirmières. Il faut venir combler cette pénurie, ce manque de préposés aux bénéficiaires. On a besoin de tout le monde», a indiqué le premier ministre François Legault, lors d’un point de presse mardi.

Actuellement, environ 1250 employés manquent à l’appel dans les centres d’hébergement, estiment les autorités, souvent parce qu’ils sont infectés ou qu’ils sont en isolement volontaire. Le transfert du personnel médical des hôpitaux va bon train, soutient Québec. Environ 450 médecins et un millier d’infirmières auraient jusqu’ici été déployés dans les CHSLD pour soutenir le personnel. Les entreprises d’économie sociale (EES) seront aussi mises à contribution.

Dans les prochains jours, les enseignants du réseau collégial, notamment, pourraient aussi être appelés en renfort, en vertu d’un arrêté ministériel voté vendredi. «Ce n’est pas une question de vouloir forcer les gens. Cela dit, on parle de plus de 2000 personnes qui ont des compétences en santé. On a besoin de vous autres dans les CHSLD», a martelé M. Legault.

Une liste des établissements «critiques»

Par souci de transparence, Québec publiera dès mardi une liste des résidences où la situation est «critique», sur une base quotidienne. Jusqu’ici, 41 résidences seraient «sous surveillance». Le gouvernement, qui affirme avoir conclu la visite des 2600 établissements à travers la province, appelle à user de cette liste «avec prudence».

«Ça va changer de jour en jour. La liste qui était bonne hier soir ne sera peut-être pas bonne ce soir. Soyons prudents», a insisté M. Legault.

«Notre grande priorité demeure la situation dans les CHSLD. C’est une bien mince consolation, mais on a aussi cette situation-là en Ontario, en France.» -François Legault, premier ministre du Québec

Rappelons que la situation dans plusieurs CHSLD privés de la province se détériore. Un cinquième des résidants de l’établissement Maison Herron, à Dorval, ont perdu la vie durant la crise du coronavirus. Mardi matin, Métro apprenait que les tests promis par Québec se font toujours attendre dans les centres privés pour aînés.

Des règles strictes pour les proches aidants

C’est dès jeudi que le gouvernement permettra aux proches aidants «autorisés» par les établissements à venir prêter main forte au personnel. «Je veux être clair: c’est une mesure volontaire. On n’oblige pas personne. Ces gens-là venaient avant la crise. Ce n’est pas pour les familles ou les visiteurs», a prévenu le directeur national de santé publique, Horacio Arruda.

Pour être autorisé à intervenir, chaque proche aidant devra au préalable être identifié par l’établissement, en plus de répondre à certaines conditions de santé et de signer un «consentement éclairé.»

«Je vous demande de ne pas mettre de pression, ou de porter plainte contre les choix des établissements. Si c’est la cohue, on va devoir reculer, et nous serons tous perdants.» -Horacio Arruda, directeur national de santé publique

François Legault, lui, assure que des mesures seront en place pour éviter tout risque de transmission supplémentaire. «On veut que ça soit, des personnes qui ont une expérience, qui sont connues des établissements. On va prendre toute sorte de précaution, comme un dépistage», a-t-il assuré.

75 nouveaux décès au Québec

Le Québec recense jusqu’ici 14 248 cas confirmés de coronavirus, soit une hausse de 691 cas par rapport à la veille.

Quelque 75 nouveaux décès ont aussi été enregistrés mardi, pour un total de 435 dans la province.

On compte dorénavant 936 personnes qui sont hospitalisées, une augmentation de 57, ainsi que 230 patients qui ont été placés aux soins intensifs, soit une hausse de seulement quatre.

Articles similaires