National
13:29 15 avril 2020 | mise à jour le: 15 avril 2020 à 17:02 temps de lecture: 4 minutes

CHSLD: Québec appelle les médecins à l’aide, devant une «urgence nationale»

CHSLD: Québec appelle les médecins à l’aide, devant une «urgence nationale»
Photo: Josie Desmarais/Archives MétroFrançois Legault, le premier ministre du Québec

Québec demande un «effort spécial» aux médecins spécialistes et généralistes pour «venir aider» les infirmières et les préposés dans les CHSLD, où «l’urgence nationale» appelle à une intervention rapide. Les besoins correspondent à environ 2000 personnes supplémentaires dans le court terme, en incluant les milieux privés et publics, selon les autorités.

«Notre problème, c’est qu’on n’a pas autant d’infirmières et de préposés. On ne peut pas faire de magie, on ne peut pas inventer ces personnes-là», a expliqué le premier ministre François Legault, lors d’un point de presse mercredi.

Jusqu’ici, 1382 travailleurs manquent à l’appel dans les CHSLD publics, soit parce qu’ils ont contracté le virus ou qu’ils sont en isolement volontaire. Le gouvernement en appelle «au sens du devoir» des médecins, dans le contexte.

«Je ne veux pas les insulter, mais je leur demande de venir aider. Ils peuvent faire le travail d’infirmières. Je comprends qu’ils sont surqualifiés, sauf qu’à partir du moment où on a personne d’autre, c’est important de le faire», tonne M. Legault, réitérant que le Québec «a besoin de bras» en ce moment.

«Les médecins ont la formation. Ils peuvent nous aider à faire des tâches. S’ils viennent faire le travail des infirmières, on trouvera le moyen de les rémunérer. J’aime mieux avoir des médecins spécialistes en CHSLD que dans des hôpitaux, devant des lits vides, parce qu’on a reporté des chirurgies.» -François Legault, premier ministre du Québec

Quelle solution pour les CHSLD?

Une entente a été signée avec la Fédération des médecins spécialistes du Québec (FMSQ) en fin de soirée, mardi, a par ailleurs confirmé la ministre de la Santé, Danielle McCann.

Le nouveau pacte fera place à des modèles «adaptés», selon la ministre. «La rémunération à l’acte, c’est ce qu’il y a majoritairement pour nos médecins. Dans le contexte de la COVID-19, la modalité de forfait serait mieux adaptée, surtout dans les CHSLD», juge-t-elle, ajoutant que les médecins pourront aussi être rémunérés pour des actes de téléconsultation.

Selon La Presse, chaque médecin spécialiste touchera environ 210$ de l’heure, pour un maximum de 12 heures. Cela équivaut à 2500 $ par jour.

«Il y a beaucoup de médecins généralistes et spécialistes qui vont en mission humanitaire en Afrique et dans plusieurs pays. Ils se dévouent beaucoup. Ce que je veux leur dire aujourd’hui, c’est que la mission humanitaire, elle est au Québec, dans les CHSLD.» -Danielle McCann, ministre de la Santé

La FMSQ «surprise» par l’attitude de Québec

Sur les réseaux sociaux, la présidente de la FMSQ, la Dre Diane Francoeur, s’est dite «surprise» par les propos de M. Legault.

«M. le premier ministre, depuis jeudi dernier que nous levons la main. J’ai personnellement dit oui trois fois à votre ministre de la Santé. Encore une fois, il y a une heure. Nous serons là où il le faut. Je suis surprise de vos propos», martèle-t-elle.

«Où? Quand? Comment? Nous allons répondre à l’appel. Dites-nous ce que vous voulez!» -Diane Francoeur, présidente de la FMSQ

Le chef de la CAQ a peu après admis qu’il avait peut-être «mal exprimé» les attentes de son gouvernement envers les médecins du Québec, assurant que des discussions reprendront pour clarifier la situation.

Plus de 50 nouveaux décès

Quelque 52 nouveaux décès ont été recensés mercredi par les autorités de santé publique, portant le total à 487 dans la province. Hier, 75 décès avaient été enregistrés, soit le plus haut sommet pour le Québec jusqu’ici.

Jusqu’ici, 14 860 personnes ont contracté le coronavirus dans la province. C’est une hausse de 612 cas par rapport à la veille. Enfin, 984 personnes sont actuellement hospitalisées, soit une augmentation de 48 personnes.

Aux soins intensifs, une diminution du nombre de personnes est toutefois à noter. En date de mercredi, 218 patients s’y trouvaient, soit une baisse de 12 en comparaison avec mardi.

Articles similaires