National
13:40 2 juillet 2020 | mise à jour le: 2 juillet 2020 à 13:40 temps de lecture: 3 minutes

Yves-François Blanchet accusé de verser dans la conspiration

Yves-François Blanchet accusé de verser dans la conspiration
Photo: François Carabin/MétroYves-François Blanchet

Le chef du Bloc québécois, Yves-François Blanchet, a été accusé mardi de verser dans les «théories du complot» en commentant la saga qui implique depuis quelques jours son député Alain Therrien. Yves-François Blanchet balaie ces allégations de conspiration du revers de la main.

Le 17 juin, le chef du Nouveau parti démocratique, Jagmeet Singh, traitait M. Therrien de «raciste» en plein débat à la Chambre des communes. Quelques jours plus tard, M. Blanchet ne décolère pas. Réagissant au tweet d’un élu néo-démocrate, mercredi, il y est allé d’une sortie en règle contre le parti de gauche et le gouvernement libéral.

«Ce gars n’a honte de rien, a écrit M. Blanchet en référence au lieutenant québécois du NPD, Alexandre Boulerice, auteur du premier gazouillis. Fier que son chef ait agressé un député dans une mise en scène partisane orchestrée, appuyé par [Justin] Trudeau.»

Il n’en fallait pas moins pour que l’ex-directrice des communications du NPD au Québec, Sarah Andrews, accuse le chef bloquiste d’«embarquer dans les théories du complot».

«Début de conspirationniste ici», a renchérit quelques peu après M. Boulerice.

Pour sa part, le cabinet du premier ministre Trudeau a préféré ne pas commenter.

«Je m’en contrefous»

Interrogé sur ces accusations mardi, Yves-François Blanchet a évité de répondre. «Personnellement, je m’en contrefous», a-t-il lâché.

À ses yeux, cependant, Jagmeet Singh favorise la mise sur pied d’une «crise sociale grave» en maintenant ses propos.

«Est-ce que le chef du NPD […] n’a pas créé une division grave entre des gens, qui, même s’ils devaient en venir à être dans deux pays différents, devraient rester des amis. Pour l’instant, ils transigent la haine et les accusations non-fondées à cause de lui et de lui seul», s’est insurgé M. Blanchet.

Air Canada au menu

Le leader du Bloc était de passage dans la métropole québécoise jeudi pour tenir une rencontre avec le premier ministre du Québec François Legault. Au centre de cet entretien de plus d’une heure, le sort de la desserte régionale d’Air Canada.

Se disant affectée par la pandémie, l’entreprise canadienne a mis un frein mardi à plusieurs voyage intra-Québec, comme ceux rejoignant Val-d’Or et Baie-Comeau.

Selon M. Blanchet, le Bloc et la Coalition avenir Québec «se retrouvent» sur le sujet. «Air Canada avait des réserves financières significatives. On coupe dans les services aux régions au moment où les régions en ont besoin plus que jamais», a signifié l’élu de Beloeil–Chambly.

Le député se dit «optimiste» d’obtenir un soutien du gouvernement du Québec afin de voir des entreprises québécoises remplacer ces dessertes régionales dans la province.

Le Bloc et Québec s’entendraient aussi sur la question des fonds fédéraux destinés aux provinces pour relancer l’économie après la pandémie de la COVID-19. Promises au début du mois de juin, ces sommes doivent faire l’objet de conditions avant d’aboutir au Québec, martèle Justin Trudeau.

Articles similaires