National
09:37 12 août 2020 | mise à jour le: 12 août 2020 à 15:44 temps de lecture: 3 minutes

Deuxième vague: des réserves de «30 000 appareils électroniques» pour l’école à la maison

Deuxième vague: des réserves de «30 000 appareils électroniques» pour l’école à la maison
Photo: Lisa Maree Williams/Getty Images

Québec fait ses réserves d’appareils électroniques pour préparer un potentiel retour de l’école à distance. Le ministère de l’Éducation s’en est procuré 30 000 en prévision de la rentrée, a confirmé mercredi le ministre en charge, Jean-François Roberge.

Cette annonce vient deux jours après l’émission du nouveau plan de retour à l’école, qui avait surtout fixé les balises sanitaires du retour à l’école en personne.

«Nous ne manquerons pas d’outils technologiques. Je veux clarifier ça», avait alors avancé le ministre Roberge.

Les 30 000 appareils fournis aux réseaux primaire et secondaire s’ajoutent aux réserves déjà faites au courant de l’été dans les centres de service scolaires, anciennes commissions scolaires.

«À ce jour, le réseau a fait l’acquisition d’environ 200 000 appareils en prévision de la rentrée scolaire», évalue le ministère.

L’achat des 30 000 outils coûtera près de 19 M$ à Québec. Les centaines de milliers de tablettes et d’ordinateurs déjà arrivées dans les écoles récemment ont été acquises grâce à un fonds de 150 M$ annoncé en juin.

Certains jeunes auront accès en priorité à ces équipements. Il s’agit de ceux qui n’ont pas accès aux outils ou qui n’y ont pas accès «de façon exclusive», de ceux qui sont en 4e ou 5e secondaire «selon la formule de fréquentation scolaire en alternance» et des élèves à risque, handicapés ou en difficulté d’adaptation ou d’apprentissage.

Une première vague à distance

La première vague de la pandémie avait forcé la fermeture de toutes les écoles de la province au mois de mars. En avril, M. Roberge s’était engagé à fournir 15 000 tablettes avec accès Internet aux élèves dont les familles ne possèdent pas d’appareils.

Plusieurs intervenants, dont l’ex-présidente de la Commission scolaire de Montréal (CSDM), Catherine Harel-Bourdon, avaient rapporté des inégalités possibles entre les élèves. «Avec 40% d’élèves qui vivent sous le seuil de pauvreté à Montréal, ce n’est pas vrai qu’ils ont tous accès [à Internet]», avait-elle martelé.

Rouvertes en régions seulement à la fin de l’année scolaire 2019-20, les écoles reprendront toutes leur rythme régulier à la fin du mois d’août.

Le retour à l’école se fera toutefois avec un couvre-visage pour les élèves de la cinquième année et plus. Le ministre de l’Éducation s’est aussi engagé lundi à fermer un établissement «dans les 24h» si devait survenir une éclosion.

Articles similaires