National
12:34 24 septembre 2020 | mise à jour le: 24 septembre 2020 à 15:10 temps de lecture: 2 minutes

L’après PCU: les revenus des prestataires ne baisseront pas, assure le fédéral

L’après PCU: les revenus des prestataires ne baisseront pas, assure le fédéral
Photo: Seyit Aydogan/Anadolu Agency/Getty ImagesParlement à Ottawa

Le gouvernement fédéral a assuré jeudi que les revenus des Canadiens dont le travail est affecté par la pandémie ne baisseront pas, malgré le remplacement de la Prestation canadienne d’urgence (PCU).

Plusieurs ministres fédéraux se sont en effet réunis ce matin afin de discuter des nouvelles dispositions législatives concernant l’aide économique offerte aux Canadiens incapables de travailler en raison de la COVID-19.

La première des trois mesures annoncées, «la Prestation canadienne de la relance économique» vise à soutenir ceux qui ont arrêté de travailler en raison de la COVID-19 et qui ne se qualifient pas à l’assurance-emploi. Cette mesure s’appliquera aussi aux travailleurs qui ont perdu 50% ou plus de leur salaire.

Ces travailleurs recevront 500 dollars par semaine, pour un total de 26 semaines, entre septembre 2020 et septembre 2021. Ils devront chercher activement du travail et en accepter quand il sera raisonnable de le faire. Ils pourront en parallèle gagner jusqu’à 1000 dollars par mois.

Si le salaire total net d’une personne, excluant cette aide, atteint les 38 000 dollars, elle devra alors rembourser l’aide perçue à hauteur de 50 cents pour chaque dollar reçu au-dessus de ce salaire net, et ce, jusqu’à ce que l’aide mensuelle soit réduite à zéro.

Cette aide sera versée après deux semaines passées sans emploi, et pas en avance comme l’était la PCU précise le gouvernement fédéral.

Des mesures pour les malades et les proches aidants

Le gouvernement fédéral annonce également que les travailleurs qui devraient s’arrêter de travailler parce qu’ils sont atteints du virus ou en présentent les symptômes pourront aussi recevoir 500 dollars pour deux semaines.

Cette nouvelle prestation, «la Prestation canadienne de maladie pour la relance économique» vise à s’assurer que les gens restent chez eux et n’aient pas à choisir «entre leur santé et l’achat de biens essentiels».

Enfin, une dernière aide a été annoncée, cette fois pour les proches aidants : «la Prestation canadienne de la relance économique pour proches aidants.» 

Chaque ménage pourra recevoir 500 dollars par semaine, jusqu’à 26 semaines, si l’un de ses membres a dû prendre un congé sans solde en raison d’une fermeture d’écoles, de camps de jour ou de services de garde, ou pour prendre soin de son enfant de moins de 12 ans ou d’un membre de la famille.

Articles similaires