National
11:04 4 décembre 2020 | mise à jour le: 4 décembre 2020 à 16:19 temps de lecture: 2 minutes

Rassemblements de Noël: un complotiste barricadé à Lévis

Rassemblements de Noël: un complotiste barricadé à Lévis
Photo: Capture d'écran/Facebook

Un homme de Lévis a tenu les policiers en haleine jeudi et vendredi. Selon une vidéo mise en ligne sur Facebook, il s’agit d’un complotiste armé qui s’est barricadé en réaction à l’annulation des rassemblements de Noël.

L’opération policière était menée conjointement par la Sureté du Québec (SQ) et le Service de police de Lévis (SPVL). Selon Béatrice Dorsainville, porte-parole de la SQ, l’opération a commencé vers 20h30 sur une rue résidentielle.

Le secteur évacué

L’homme s’est rendu de façon pacifique vers 11h35 aujourd’hui. Il a été remis aux enquêteurs du SPVL.

L’homme en question serait âgé dans la quarantaine. Son immeuble à logement a été évacué, tout comme les résidences adjacentes du secteur.

Menaces sur Facebook

Un complotiste bien connu de Lévis, Bruno Roy, a lancé un Facebook live hier, vers la même heure. On le voit armé, menaçant d’utiliser son arme contre les policiers qui entourent son immeuble.

«Défiez pas les maisons des Québécois, vous allez peut-être pogner un noeud solide. Je veux pas faire peur à personne, mais ce que j’ai dit, java le faire. Ok?» – Bruno Roy, complotiste.

On l’entend charger l’arme après cette déclaration.

Le 2 décembre, il avait lancé un autre Facebook Live décrivant ses intentions. À cette date, le gouvernement Legault n’avait pas encore annulé les deux rassemblements permis à Noël. Mais l’homme, visiblement, n’appréciait pas les limitations imposées concernant le nombre de rassemblements et d’invités.

«Moi j’va m’en faire un party. Qu’ils viennent. Je vous jure. Je vous jure. Essayez de venir. C’est pas ma tête qui va tomber», lance-t-il.

Perquisition et interrogatoire à venir

Christian Cantin, relationniste du Service de police de Lévis, confirme que l’intervention policière est une réaction à la vidéo du 2 décembre. Les policiers ont préparé leur intervention lorsqu’elle a été portée à leur intention. Ils ont appelé la SQ en renfort vers 20h30 hier.

M. Cantin ne peut toutefois pas confirmer l’identité de l’homme arrêté tant que des accusations n’ont pas été portées contre lui et qu’il n’a pas comparu devant la cour.

Le SPL interrogera le suspect en cours d’après-midi. Une perquisition de son logement est aussi prévue en cours de journée.

Articles similaires