National
16:57 22 avril 2021 | mise à jour le: 22 avril 2021 à 18:14 temps de lecture: 3 minutes

Québec octroie 40 M$ pour protéger les milieux naturels

Québec octroie 40 M$ pour protéger les milieux naturels
Photo: Josie Desmarais/MétroLe ministre de l'Environnement, Benoit Charette

Le ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MELCC) octroie 40,1 M$ pour bonifier le Projet de partenariat pour les milieux naturels (PPMN) de Conservation de la nature Canada (CNC).

L’un des objectifs annoncé par le ministre du MELCC, Benoit Charette, est «d’acquérir de nouveaux territoires à des fins de conservation et de soutenir financièrement les organismes de conservation quant aux dépenses liées à l’intendance de ces aires protégées». Le CNC prévoit débourser 25 M$ en acquisition sur les 40 M$ dans les deux prochaines années.

«L’objectif de protéger 30 % du territoire d’ici 2030 sera bientôt défini par la Convention sur la diversité biologique des Nations Unies à laquelle le Québec est lié. C’est une cible ambitieuse qui s’inscrit dans notre volonté de poursuivre nos efforts de conservation des milieux naturels.» – Benoit Charette, ministre de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques

Le MELCC amplifie son soutien au Projet de partenariat pour les milieux naturels (PPMN) puisque l’enveloppe initiale était de 13 M$.

Le PPMN vise le développement du réseau d’aires protégées situées en terres privées par la réalisation d’activités de protection, d’acquisition de connaissances, par l’établissement de réserves naturelles et la mise en valeur de milieux naturels.

Une subvention sous condition

Toutefois, cette subvention additionnelle est assortie de conditions d’appariement.

«À l’exception des montants affectés à l’administration du projet, la contribution gouvernementale devra être appariée à une somme au moins équivalente de la part de CNC et de ses partenaires, en provenance de fonds fédéraux ou privés», précise le ministre Charette.

CNC sollicite donc la générosité de philanthropes (individus, fondations, entreprises) pour doubler la contribution du gouvernement du Québec. Les organismes de conservation de la province souhaitant accéder au PPMN peuvent contacter le CNC ou des organismes partenaires comme Corridor appalachien, la Fondation de la faune du Québec ou Nature-Action Québec.

CNC devra aussi redistribuer une partie de l’aide à des organismes de conservation tiers. Le Réseau de milieux naturels protégés se réjouit du fait que cet investissement profitera à de nombreux organismes de conservation partout au Québec.

«Ces fonds nous permettront de faire une différence et d’aller encore plus loin : accentuer nos efforts de protection de centaines d’hectares dans le sud du Québec» – Mélanie Lelièvre, directrice générale de Corridor appalachien, Jean-Claude D’Amours, PDG de la Fondation de la faune du Québec, et Pascal Bigras, DG de Nature-Action Québec.

Au Québec, l’organisme CNC a contribué à la protection 480 km2 (48 000 hectares) de territoires et de l’habitat de plus de 200 espèces fauniques et floristiques en situation précaire.

Articles similaires