National
13:14 27 mai 2021 | mise à jour le: 27 mai 2021 à 16:15 Temps de lecture: 2 minutes

La deuxième dose d’AstraZeneca devancée à huit semaines

La deuxième dose d’AstraZeneca devancée à huit semaines
Photo: Dan Kitwood/Getty ImagesDes fioles de vaccins AstraZeneca.

Le ministère de la Santé et des Services sociaux a décidé de devancer la deuxième dose du vaccin d’AstraZeneca. Initialement arrêté à 12 semaines, l’intervalle recommandé est abaissé à 8 semaines.

De ce fait, les personnes ayant reçu la première dose de ce vaccin pourront, dès le samedi 29 mai, se faire vacciner dans des cliniques sans rendez-vous.

«La décision de devancer la deuxième dose du vaccin d’AstraZeneca s’appuie sur une précision apportée par le Comité sur l’immunisation du Québec (CIQ), qui mentionne que l’intervalle entre les deux doses de ce vaccin peut être abaissé à 8 semaines», précise le communiqué du ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS).

Selon le MSSS, l’intervalle de 12 semaines qui avait été initialement recommandé s’appuyait sur une étude clinique dont l’échantillon était limité. Il rappelle aussi que l’autorisation de mise en marché du vaccin AstraZeneca est basée sur un intervalle minimal de 4 semaines entre les deux doses. Si l’intervalle de 8 semaines offre une meilleure protection que celle offerte par l’intervalle minimal, l’efficacité est encore plus élevée si un délai de plus de 12 semaines est respecté entre les deux doses.

Indiquant que ce vaccin est sécuritaire, ayant démontré sa grande efficacité pour prévenir la maladie, les hospitalisations et les décès, le MSSS minimise le risque de développer une thrombose avec thrombocytopénie (TIPIV) lors de la seconde dose. «Le risque est encore plus faible que lors de la première dose, soit de l’ordre d’un cas sur 600 000» souligne le communiqué.

Pour les personnes de 45 ans et plus qui auraient reçu le vaccin d’AstraZeneca comme première dose, le même vaccin demeure recommandé pour la seconde. Une personne pourrait cependant, après consentement éclairé, préférer recevoir une dose de vaccin ARNm (Pfizer ou Moderna) comme deuxième dose. Auquel cas, le rendez-vous prévu (112 jours après la première dose) sera maintenu.

Articles similaires