National
20:23 20 mai 2021 | mise à jour le: 20 mai 2021 à 20:24 Temps de lecture: 2 minutes

Vaccin: quatre nouveaux cas de thrombose

Vaccin: quatre nouveaux cas de thrombose
Photo: Gareth Fuller-WPA Pool /Getty Images

Quatre nouveaux cas de thrombose avec thrombocytopénie (TIPIV) sont survenus après l’administration du vaccin à vecteur viral contre la COVID-19 d’AstraZeneca. Cela porte à huit le nombre de cas répertoriés jusqu’à maintenant sur le territoire québécois.

«Toutes ces personnes ont été prises en charge par le réseau de la santé et des services sociaux et ont reçu les soins appropriés. Trois d’entre elles sont présentement hospitalisées, mais on ne craint pas pour leur vie. L’autre personne récupère présentement à son domicile et l’évolution de son état de santé est favorable», a indiqué le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS).

Les cas de thrombose sont une complication possible, mais rare du vaccin AstraZeneca, selon le MSSS, soit environ 1 cas sur 100 000 vaccins administrés lors de la première dose. Lors de la seconde dose, le risque est beaucoup plus faible, de l’ordre d’un cas sur un million.

Des protocoles spécifiques à ce type de complications sont mis en place dans les hôpitaux de la province.

«Le réseau de la santé et des services sociaux du Québec est mobilisé afin de prendre en charge rapidement toute personne présentant des symptômes qui s’apparentent à une TIPIV à la suite de l’administration d’un vaccin», indique le ministère.

Le MSSS invite les personnes ayant reçu ce vaccin à consulter un médecin ou Info-Santé s’ils notent, particulièrement dans les 4 à 20 jours suivant la vaccination, un essoufflement, de la douleur à la poitrine, une enflure des jambes ou une douleur au ventre; un mal de tête important ou qui dure depuis quelques jours, une vision floue ou des bleus sur la peau.

En date du 20 mai, ce sont plus de 500 000 doses vaccin d’AstraZeneca (Covishield) qui ont été administrées au Québec.

Le 13 mai, le MSSS, s’appuyant sur les recommandations du Comité d’immunisation du Québec (CIQ), a annoncé que le vaccin d’AstraZeneca ne sera plus offert comme première dose.

Articles similaires