National
14:53 13 juin 2021 | mise à jour le: 13 juin 2021 à 15:18 Temps de lecture: 3 minutes

Plan d’action jeunesse: 300 M$ pour «ceux qui feront le Québec de demain»

Plan d’action jeunesse: 300 M$ pour «ceux qui feront le Québec de demain»
Photo: Josie Desmarais/MétroFrançois Legault lors de l'annonce du prolongement du REM vers l'Est en décembre 2020.

«Fruit d’une large consultation nationale», le Plan d’action jeunesse 2021-2024 de 300 M$ promet de donner la place que les jeunes méritent au sein de l’économie et la société québécoise de demain, explique le premier ministre du Québec, François Legault, lors de la présentation du plan, dimanche.

«Je dis aux jeunes : vous êtes ma plus grande priorité comme premier ministre et votre avenir est au centre de notre vision. Pour bâtir tous ensemble un Québec dont vous serez fiers.» – François Legault, premier ministre du Québec

Précisément, le Plan d’action prévoit la mise en œuvre de plus de 130 mesures en adéquation avec les préoccupations exprimées de la jeunesse notamment en matière d’éducation, d’emploi, de santé mentale, de culture et d’environnement.

Québec souhaite outiller la jeunesse face à «un marché de l’emploi évolutif et à l’entreprenariat». Face à la transformation du marché du travail, François Legault mise sur l’intégration, le maintien en emploi, la formation pour les métiers du futur et la passion pour l’entreprenariat. Le gouvernement estime que près de 100 000 jeunes, entrepreneurs et entrepreneures ou en démarche d’emploi, seront soutenus par l’entremise du Plan d’action.

Un volet santé mentale est ajouté au plan. La pandémie a restreint les contacts sociaux alors même que c’est un élément qui forge la jeunesse. Trois objectifs sont ciblés pour favoriser la santé mentale soit la promotion de comportements sains et sécuritaires, l’adoption de bonnes habitudes alimentaires, ainsi que d’un mode de vie physiquement actif.

«La consultation nationale, qui s’est déroulée à l’automne 2019, nous a permis d’élaborer un plan d’action qui répond aux besoins des jeunes et à leur réalité. – Samuel Poulin, adjoint parlementaire du premier ministre pour le volet jeunesse

Québec veut favoriser l’accès à la culture québécoise pour que la jeunesse puisse découvrir sa richesse et s’y identifier. François Legault espère développer chez les jeunes un «fort sentiment d’appartenance envers la langue française».

L’environnement est un nouveau volet dans la stratégie «jeunesse» de Québec puisque la phase de consultation a révélé que «l’environnement et la lutte contre les changements climatiques figurent en haut de la liste des revendications des jeunes et des organismes». Ainsi, le plan prévoit des actions pour «soutenir l’éducation à l’environnement et promouvoir l’écocitoyenneté, contribuer à la création de milieux de vie verts et faciliter le contact des jeunes avec la nature».

Enthousiasme des organismes jeunesse

Le Réseau des carrefours jeunesse-emploi du Québec (RCJEQ) accueille avec enthousiasme le Plan d’action jeunesse 2021-24 développé par le Secrétariat à la jeunesse. Au cours des 5 dernières années, ce sont 5000 partenariats annuels et plus de 100 000 jeunes qui ont participé au programme Créneau carrefour jeunesse. Celui-ci vise à développer l’autonomie personnelle et sociale, encourager leur persévérance scolaire et plus de 10 000 projets d’entrepreneuriat et d’engagement citoyen.

«Nous sommes fiers de la confiance que le gouvernement témoigne aux CJE, au RCJEQ et aux 1500 professionnels qui accompagnent chaque jour les jeunes partout au Québec.» – Alexandre Soulières, directeur général du RCJEQ

Articles similaires