National
11:47 16 juillet 2021 | mise à jour le: 26 juillet 2021 à 16:02 Temps de lecture: 3 minutes

1 M$ pour se faire vacciner: le gouvernement mise sur la loterie

1 M$ pour se faire vacciner: le gouvernement mise sur la loterie
Photo: Josie Desmarais/MétroLe ministre de la Santé, Christian Dubé

Alors que l’idée d’un concours vaccinal était dans l’air pour accélérer la vaccination dans la province, Québec a confirmé aujourd’hui le lancement d’un «loto-vaccin». Le ministre de la Santé, Christian Dubé et son homologue à l’Économie et aux Finances, Éric Girard, ont dévoilé les détails de cette solution «créative» pour inciter les 18-39 ans à se faire vacciner.

Les prix du «loto-vaccin», intitulé «Gagner à être vacciné» comprennent un gros lot de 1 M$, 16 bourses d’études de 20 000$, 4 tirages hebdomadaires de 150 000$ et de deux bourses de 10 000$. Le concours se déroulera pendant 4 semaines du 6 au 27 août.

Les personnes de 18 ans et plus qui ont reçu leur première dose seront éligibles au tirage de 150 000$ pendant 4 semaines. Les bourses d’études sont destinées aux 12 ans et plus. Pour être éligible au grand tirage de 1 M$ du 3 septembre, il faut avoir reçu deux doses, dont une première dose avant le 31 juillet.

Les inscriptions débuteront le 25 juillet prochain sur le portail et les gagnants de chaque tirage seront révélés chaque mardi.

Tous les Québécois y seront admissibles, même ceux qui sont vaccinés depuis longtemps.

«Le concours c’est pour récompenser ceux qui sont déjà vaccinés et ceux qui le seront. On veut encourager la vaccination des premières et secondes doses.»

Chistian Dubé, ministre de la Santé

Les 18-29 ans (69%) et les 30-39 ans (73%) n’ont toujours pas atteint le taux de vaccination visé de 75% pour leur première dose.

Fin juin, le premier ministre du Québec, François Legault, avait déjà déclaré: «On n’exclut rien, à ce moment-ci, incluant des loteries ou des récompenses de toutes sortes».

Le ministre de la Santé a expliqué que ce système de prix vise à «encourager positivement les gens» avec un avantage monétaire. Enfin, le ministre n’a pas exclu l’ajout de prix supplémentaires comme des billets d’avion.

Ailleurs au Canada, plusieurs provinces ont mis en place un système similaire pour inciter leurs populations à se faire vacciner. C’est le cas de l’Alberta et du Manitoba qui offrent des prix de la LNH, de la LCF ou encore des bourses d’études.

Un bémol au système de récompenses?

Le gouvernement du Québec opterait donc pour une stratégie d’incitatifs à la vaccination ou «de la carotte» plutôt que «du bâton». Cette incitation monétaire s’apparente à une motivation qui vient de l’extérieur – ou extrinsèque – contrairement à une motivation intrinsèque propre à chacun qui avait stimulé la vaccination jusqu’à présent.

Selon un article publié dans The Conversation, l’effet des incitatifs monétaires pourrait avoir l’effet contraire au but recherché – d’augmenter la vaccination – et détruirait cette motivation intrinsèque.

Les arrondissements qui n’ont pas atteint le 75% chez les 12 ans et plus

  • Montréal-Nord: 68,2%
  • Ville-Marie: 70,2%
  • Saint-Léonard: 71,7%
  • Outremont: 72,2%
  • Côte-des-Neiges-Notre-Dame-de-Grâce: 72,4%
  • Saint-Laurent: 73,8%
  • LaSalle: 74,4%
  • Plateau Mont-Royal: 74,7%
  • Sud-Ouest: 74,8%
  • Villeray–Saint-Michel–Parc-Extension: 74,8%

(% de la population de 12 ans et plus qui a reçu au moins une dose)

Articles similaires