Soutenez

Manifestation contre les mesures sanitaires: retour au calme à Ottawa

Manifestation Ottawa
Les manifestants occupant le centre-ville d'Ottawa, samedi. Photo: Sydney Dagenais/Collaboration spéciale

Après 23 jours de manifestations contre les mesures sanitaires, le calme est revenu à Ottawa, dimanche. Les manifestants qui ont occupé le centre-ville au cours des dernières semaines semblent avoir quitté la capitale fédérale.

«Nous avions promis plus tôt cette semaine que nous allions libérer nos rues pour les redonner à nos résidents. Nous avions promis que nous allions ramener nos rues à un état normal. À chaque heure qui passe, nous nous rapprochons de ce but», a souligné en point de presse le chef par intérim du Service de police d’Ottawa, Steve Bell, dimanche après-midi.

Ce dernier a par ailleurs indiqué que le SPO a effectué 191 arrestations depuis vendredi. De ce nombre, 107 personnes ont été accusées. Quelque 389 accusations ont été portées en tout. Des accusations pour méfait et entrave à un agent de la paix sont les principaux chefs d’inculpation portés contre les manifestants.

D’autres chefs pour désobéissance à un ordre de la cour, agression, possession d’arme et agression sur un policier ont aussi été portées.

«Dans le cadre d’un incident en particulier, un manifestant a tenté de désarmer un policier de son pistolet à impulsion électrique. Un autre policier est intervenu promptement pour aider son collègue et s’assurer qu’il puisse garder son arme. Le manifestant a été arrêté et a été accusé de plusieurs infractions criminelles incluant méfait et tentative de désarmer un policier», a précisé M. Bell, dimanche.

Quelque 89 personnes arrêtées ont été relâchées sous conditions. Toutes les autres ont été relâchés sans conditions.

Un total de 79 véhicules ont été remorqués et 206 produits financiers tels des comptes de banque ont été gelés par les autorités dans leurs efforts pour mettre fin à la manifestation à Ottawa.

Les rues Kent et Bay ont pour la plupart été dégagées des véhicules qui les encombraient note par ailleurs le SPO sur Twitter, dimanche. Le SPO en outre utilisé le réseau social afin d’envoyer une mise en garde aux personnes ayant pris part à la manifestation.

«Si vous êtes impliqué dans cette protestation, nous chercherons activement à vous identifier et à vous faire suivre de sanctions financières et de poursuites pénales», peut-on lire sur le fil Twitter cu SPO.

Par ailleurs, l’Unité des enquêtes spéciales (UES), l’organisme qui, en Ontario, est chargé d’enquêter en cas d’allégations de conduite criminelle de la part d’un agent de police, a ouvert deux enquêtes en lien avec l’opération policière visant à dégager le centre-ville d’Ottawa.

L’une de ces enquêtes concerne une intervention de l’unité équestre de la police de Toronto. Comme plusieurs autres corps policiers, la police de Toronto était venue prêter main forte à la police d’Ottawa dans le cadre des manifestations au centre-ville.

Chaque semaine, une sélection des nouvelles de votre arrondissement.

Nos infolettres vous suivent partout.

Articles récents du même sujet

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.