Soutenez

Élections: le logement est prioritaire pour une majorité de Québécois

logement
Photo: Josie Desmarais/Métro

En ce jour de vote, le logement est bel et bien au cœur des préoccupations d’une majorité de Québécois d’après le dernier sondage de Royal LePage.

Selon le coup de sonde mené par la firme Léger, 52% des électeurs du Québec indiquent que «la position d’un parti en matière d’offre et d’accessibilité au logement est une considération prioritaire dans leurs intentions de vote».

Ce pourcentage monte même à 65% chez les répondants pour qui l’inflation a influencé le projet d’achat d’une propriété depuis le début de l’année.

«Il est évident que les Québécois ont été marqués par une longue période de frénésie immobilière qui a placé à l’avant-plan un fossé entre le rêve de devenir propriétaire qui s’est accentué, et le déficit chronique de propriétés disponibles», a mentionné Dominic St-Pierre, vice-président et directeur général pour Royal LePage au Québec, par voie de communiqué.

Royal LePage précise également que depuis le début de l’année, 32% des Québécois âgés de 18 à 34 ans ont «remis à plus tard leur projet d’achat de propriété» ou «réduit l’importance accordée à un tel projet», en raison du coût de la vie.

Rappelons que la Banque du Canada tente de freiner l’inflation qui sévit à travers le pays. L’institution a haussé son taux directeur de 75 points de base le mois dernier, portant le taux à 3,25%. C’est la cinquième hausse consécutive depuis le début de l’année.

Statistique Canada a annoncé en septembre dernier que l’indice des prix à la consommation (IPC) avait augmenté de 7% en août par rapport à l’année précédente.

Les promesses des partis en matière de logement

Voici quelques promesses annoncées durant la campagne par les différents partis.

La Coalition avenir Québec (CAQ) investirait 1,8 milliard de dollars dans le logement social et abordable afin de financer la construction de 11 700 unités.

Quant au Parti conservateur du Québec (PCQ), il ne subventionnerait plus la construction de HLM, mais opterait pour l’assouplissement de la réglementation de la construction afin d’en réduire les coûts.

De son côté, le Parti québécois (PQ) aurait l’intention de construire 5000 logements par an pendant cinq ans, en plus de construire les 10 000 logements en retard dans Accès Logis.

Québec solidaire (QS) se consacrerait à la construction de 50 000 logements sociaux, dont 1000 dans le Nord-du-Québec.

Enfin, le Parti libéral du Québec (PLQ) créerait 50 000 logements sociaux sur 10 ans.

  • Ce sondage a été effectué en ligne auprès de 1061 Québécoises et Québécois de 18 ans et plus entre le 9 septembre et le 11 septembre 2022.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez un résumé quotidien de l’actualité de Montréal.

Articles récents du même sujet

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.