Soutenez

Rencontre Legault et Trudeau à Djerba: le déclin de la langue française discuté

Les transferts en santé par le gouvernement fédéral ont aussi été évoqués pendant la rencontre. Photo: Compte Twitter de François Legault.

François Legault et Justin Trudeau ont discuté ce samedi de l’importance de la langue française au Québec et dans le monde lors du 18e Sommet de la Francophonie de Djerba, en Tunisie. C’est la première fois que les deux hommes se rencontrent depuis la réélection de M. Legault le 3 octobre dernier.

La place de la francophonie

Lors de cette discussion d’une vingtaine de minutes, Justin Trudeau a appuyé sur le fait que le Québec et le Canada partagent les mêmes valeurs démocratiques, «qui sont ancrées au cœur de la Francophonie», a-t-il ajouté. 

C’est un beau moment pour se rassembler, pour être alignés et travailler ensemble sur des enjeux qui nous tiennent à cœur.

Justin Trudeau lors de sa rencontre avec François Legault

De son côté, François Legault a précisé sur son compte Twitter avoir fait «le point sur le déclin du français à Montréal et sur les moyens d’y remédier».

Tweet de François Legault

Selon lui, le déclin du français à Montréal est indéniable et doit être arrêté «pour qu’il y ait un plus grand pourcentage de Montréalais qui soient francophones», a-t-il dit lors de la rencontre. Il déclara par la suite «vouloir de l’action».

À ce sujet, Justin Trudeau a souligné l’importance de promouvoir «le français dans le monde».

Les transferts en santé

Les transferts en santé par le gouvernement fédéral ont aussi été évoqués pendant la rencontre.

Lors du dernier Conseil de la fédération en juillet, François Legault avait demandé l’augmentation des financements fédéraux à ce sujet. «On répète la même demande depuis maintenant trois ans. On veut que le financement [des systèmes de santé provinciaux] passe de 22% à 35%», avait lancé François Legault. 

En novembre, le gouvernement fédéral se disait alors prêt à augmenter les transferts en santé, mais sous certaines conditions. Le ministre de la Santé du Canada, Jean-Yves Duclos, avait alors déclaré aux journalistes «Nous le ferons si les provinces et territoires sont prêts à s’engager à élargir […] le partage et l’usage d’indicateurs de santé clé communs et à créer un système de données sur la santé de classe mondiale pour notre pays».

Sur son Twitter, Justin Trudeau a confirmé avoir parlé de l’importance de la langue française avec le premier ministre québécois, mais n’a pas mentionné la ville de Montréal. Il ne s’est pas non plus exprimé au sujet des transferts de santé.

Tweet de Justin Trudeau.

Le Sommet de la Francophonie

Le Sommet de la Francophonie est une Conférence de chefs d’États et de gouvernements membres de l’Organisation internationale de la Francophonie, ayant la langue française en partage.

Se déroulant tous les 2 ans depuis 1986, il est présidé par le représentant du pays hôte, en l’occurrence cette année le président tunisien Kaïs Saïed.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez un résumé quotidien de l’actualité de Montréal.

Articles récents du même sujet

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.