Soutenez

Soins en français au Québec: Legault se dit choqué

Le Premier ministre du Québec, François Legautl, tient une conférence de presse au lendemain de sa victoire électorale. Photo: Josie Desmarais/Métro

Le premier ministre du Québec François Legault estime qu’il «n’est absolument pas acceptable», voire «choquant», que des patients aient du mal à se faire soigner en français dans certains hôpitaux de la province. Au premier jour de la rentrée parlementaire à l’Assemblée nationale, il a promis de corriger la situation.

Des patients du Centre universitaire de santé McGill (CUSM), des hôpitaux général juif, de Lakeshore et de St-Mary’s n’ont pu être traités en français, rapportait il y a quelques jours Le Journal de Québec. Il s’agit pourtant d’un droit fondamental au Québec.

«J’ai demandé, autant du côté des ordres professionnels que du côté de la Santé, qu’on s’assure que ce soit corrigé», a expliqué le premier ministre.

La clé, c’est vraiment autour de l’immigration.

Le premier ministre du Québec, François Legault, au sujet du déclin de la langue française au Québec

Alors qu’il dévoilera les priorités du gouvernement de la Coalition Avenir Québec (CAQ) mercredi lors d’un discours au Parlement, le premier ministre est bien décidé à faire du déclin de la langue française un de ses principaux combats. Il se désole également de la situation du français à Montréal.

D’après M. Legault, les Francophones sont rendus «à moins de 50% […] sur l’île de Montréal».

Chaque semaine, une sélection des nouvelles de votre arrondissement.

Nos infolettres vous suivent partout.

Articles récents du même sujet

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.