Soutenez

Akwesasne: six personnes migrantes repêchées dans le fleuve

Un panneau à l'entrée de la réserve d'Akwesasne. Photo: iStock

Six corps, apparemment des personnes migrantes, ont été retrouvés hier soir dans les eaux du Saint-Laurent, côté québécois, à Akwesasne, une réserve kanien’keha:ka (mohawk) aux frontières du Québec, de l’Ontario et de l’État de New York aux États-Unis. Cette macabre découverte survient alors que le chemin Roxham, lieu de passage irrégulier entre le Canada et les États-Unis, a fermé la semaine dernière.

Le Service de police mohawk d’Akwesasne (SPMA) a précisé que les victimes étaient indiennes et roumaines et tentaient d’entrer de façon irrégulière aux États-Unis. Parmi les six corps retrouvés, cinq étaient des adultes et le dernier, un enfant.

En plus des victimes repêchées, un homme âgé de 30 ans, Casey Oakes, est porté disparu. Ce dernier avait été vu à bord d’un bateau sur l’île Kawehno:ke, située du côté ontarien de la réserve, le 29 mars.

Entrées irrégulières à Akwesasne

Le 17 février, le SPMA signalait une augmentation des entrées irrégulières à Akwesasne par les terres et les voies navigables.

Ces six décès à la frontière canado-américaine surviennent une semaine seulement après la fermeture du chemin Roxham, lieu de passage entre le Canada et les États-Unis qu’empruntaient jusqu’alors de manière irrégulière des milliers de personnes demandeuses d’asile.

Si la majorité des trajets par le chemin Roxham se faisaient en provenance des États-Unis et à destination du Canada, le phénomène existait aussi dans l’entrée. D’ailleurs, en janvier dernier, un homme en provenance de Montréal était décédé d’hypothermie en tentant de se rendre aux États-Unis pour y rejoindre sa famille, près du fameux chemin Roxham.

À Akwesasne, la première dépouille a été repêchée, le 30 mars, vers 17h dans un marais à Tsi Snaihne, sur la rive sud du fleuve, explique la police mohawk dans un communiqué. Ce marais est situé du côté québécois de la réserve. L’unité marine de la police, aidée des garde-côtes canadiens, a trouvé le reste des corps plus tard.

L’aide de la Sûreté du Québec (SQ) et des unités de soutien aérien de la Police provinciale de l’Ontario (PPO) a été demandée par le SPMA. La SQ est sur place, a confirmé le ministre québécois de la Sécurité publique, François Bonnardel, dans un gazouillis. Son homologue fédéral, Marco Mendicino, a déclaré que ces nouvelles «sont bouleversantes».

À Akwesasne, l’heure est au recueillement. Un feu de condoléances a été déclenché pour que premiers intervenants et résidents de la communauté se rassemblent et mangent ensemble. La petite communauté kianen’keha:ka est présentement sous le feu des projecteurs des médias à travers le pays.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez un résumé quotidien de l’actualité de Montréal.

Articles récents du même sujet

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.