National

L’austérité nuirait à la relance du Québec

La quête du déficit zéro au Québec et au Canada compromettrait la reprise économique et prolongerait les effets de la crise économique qui sévit depuis 2008.

C’est du moins ce qu’avance l’Institut de recherche et informations socio-économiques (IRIS) dans son nouveau rapport sur les mesures d’austérité, publié mardi.

En misant sur les coupes dans les dépenses, les gouvernements tablent sur la consommation des familles pour relancer l’économie. Or, selon le rapport, les bas taux d’intérêt maintenus par la Banque du Canada encourageraient l’endettement des ménages, ce qui profite surtout aux institutions financières.

L’IRIS note également que la reprise économique est beaucoup plus lente que lors des crises du passé, dû en partie aux politiques d’austérité. D’ailleurs, «il semble peu probable que le gouvernement du Québec atteigne l’équilibre budgétaire en 2013–2014», peut-on lire dans le rapport.

Articles récents du même sujet