National

Un poisson mutant a été pris en aval de la région des sables bitumineux

FORT CHIPEWYAN, Alb. – Des informations au sujet d’un poisson mutant
pêché en aval de la région des sables bitumineux, en Alberta, seront
envoyées à un organisme constitué de spécialistes du gouvernement et de
l’industrie surveillant la santé des rivières et des lacs.

Le
laquaiche aux yeux d’or de 2,5 kilogrammes pêché la semaine dernière au
lac Athabasca présente deux bouches, l’une sous l’autre.

Deux
garçons ont montré le poisson à Stuart Macmillan, responsable de la
conservation de la ressource pour Parcs Canada au parc national de Wood
Buffalo, qui l’a examiné puis l’a remis à la Première Nation crie
Mikisew.

"Nous venions tout juste d’arriver à quai quand des
enfants sont venus et nous ont dit: ‘Nous avons un poisson avec deux
bouches", a affirmé M. Macmillan, mardi.

"C’était vraiment
inhabituel. Le poisson présentait une malformation évidente. Je n’avais
jamais rien vu de tel avant. Je ne peux pas me prononcer au sujet de ce
qui aurait pu causer cela", a-t-il ajouté.

M. Macmillan a indiqué
que Parcs Canada n’avait soumis à aucune analyse le poisson, pris à
l’extérieur des limites du parc, mais qu’il ferait parvenir un rapport
à son sujet au Programme de surveillance aquatique régionale (RAMP) de
l’Alberta.

Le ministère albertain de l’Environnement, le
ministère fédéral des Pêches et des Océans, le ministère fédéral de la
Santé, des entreprises du secteur des sables bitumineux ainsi que des
organismes autochtones font partie du programme RAMP. Ce dernier a été
établi afin d’identifier et de faire face aux éventuels impacts de
l’exploitation des sables bitumineux.

Selon le RAMP, il est
normal de trouver à l’occasion des poissons avec une malformation. Des
blessures physiques ou encore des hausses de température de l’eau au
moment de la ponte des oeufs peuvent causer des mutations.

Articles récents du même sujet